Novak Djokovic Miami
Le joueur serbe Novak Djokovic | AFP - MATTHEW STOCKMAN

Miami : Djokovic s'est fait peur, Nishikori sans trembler

Publié le , modifié le

Novak Djokovic est passé près de l'élimination en 8e de finale du Masters 1000 de Miami. Le numéro 1 mondial a eu besoin de trois sets pour se défaire de l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov 6-7 (3/7), 7-5, 6-0. Le Japonais Kei Nishikori, lui, est passé sans effort face au Belge David Goffin 6-1, 6-2 et affrontera John Isner au prochain tour. Dans un duel de serveurs, l'Américain a battu Milos Raonic en trois manches et autant de tie-breaks 6-7 (3/7), 7-6 (8/6), 7-6 (7/5).

Alors que Federer a fait l'impasse sur Miami et que Rafael Nadal a été sorti prématurément, le Masters 1000 de Floride a bien failli assisté à la déroute du numéro 1 mondial. Les trois meilleurs joueurs du monde absents des quarts de finale, ça aurait fait tache pour le troisième grand rendez-vous de la saison après l'Open d'Australie et Indian Wells. Mais heureusement pour lui, Novak Djokovic a de la ressource et sait se sortir des situations les plus compromises. Le vainqueur à Melbourne et en Californie a entrevu la défaite de très près pour avoir été mené une manche à zéro et 4-1 dans le deuxième set. "Ce n'était pas mon jour. Dès l'échauffement, j'ai senti que je n'étais pas bien mentalement. Durant le premier set, j'étais frustré, j'ai perdu le contrôle de moi-même", a-t-il admis. De colère, le Serbe a même fracassé sa raquette après avoir perdu le neuvième jeu sur trois fautes directes de suite. Et comme son adversaire, 65e mondial, avait retrouvé le niveau qui lui avait permis de réussir en 2014 une sensationnelle tournée américaine (demi-finale à Indian Wells, quart à Miami), Djokovic a vécu un calvaire.

Manque de fraîcheur

Mené 4-1 puis 5-4, Djokovic a même vu Dolgopolov servir pour le match. C'est le moment qu'a choisi le Serbe pour retrouver son tennis. Il aligné trois jeux de suite et empoché la deuxième manche avant de dérouler dans le 3e set face à un adversaire, touché au moral et à un pied. "Je me suis battu, contre moi-même aussi, car il y avait comme une grosse boule de feu en moi, mais j'ai trouvé la solution, c'est le seul point positif à tirer de ce match", a-t-il reconnu. Après un début saison plein, Djokovic a reconnu qu'il commençait "à ressentir un manque de fraîcheur mentale". "Physiquement tout ca bien, c'est mentalement que je suis un peu moins bien, j'ai joué beaucoup depuis le début de la saison", a-t-il rappelé. Son quart de finale contre l'Espagnol David Ferrer, 7e mondial, tombeur de Gilles Simon, ne s'annonce pas de tout repos: "Il faudra évoluer à mon meilleur niveau et retrouver de la fraîcheur mentale", a-t-il prévenu.

Nishikori sans bruit, Isner dans la fureur

Les spectateurs de la night session ont eu droit à un déluge. De frappes, de coups de massues, d'aces. Dans le bruit et la fureur, John Isner est venu à bout de Milos Raonic. En 2h43 de match, trois sets, autant de tie-breaks, 38 aces à deux (25 pour l'Américain, 13 pour le Canadien), Isner s'est qualifié pour les quarts de finale. Les deux joueurs ont été incapables de prendre le service adverse et ont du attendre le jeu décisif pour se départager. Au prochain tour, Isner affrontera le Japonais Kei Nishikori qui, lui, a tranquillement surclassé le Belge David Goffin (6-1, 6-2).

Les résultats de la nuit :

Simple messieurs (8e de finale):

Novak Djokovic (SRB/N.1) bat Alexandr Dolgopolov (UKR) 6-7 (3/7), 7-5, 6-0
David Ferrer (ESP/N.6) bat Gilles Simon (FRA/N.12) 7-6 (7/5), 6-0
Kei Nishikori (JPN/N.4) bat David Goffin (BEL/N.18) 6-1, 6-2
John Isner (USA/N.22) bat Milos Raonic (CAN/N.5) 6-7 (3/7), 7-6 (8/6), 7-6  (7/5)
Dominic Thiem (AUT) bat Adrian Mannarino (FRA/N.28) 7-6 (7/5), 4-6, 7-5
Andy Murray (GBR/N.3) bat Kevin Anderson (RSA/N.15) 6-4, 3-6, 6-3
Tomás Berdych (CZE/N.8) bat Gaël Monfils (FRA/N.17) 6-3, 3-2 (abandon)
Juan Mónaco (ARG) bat Fernando Verdasco (ESP/N.29) 6-3, 6-3

Benoit Jourdain @BenJourd1

Masters 1000