Masters 1000 de Rome : Pour son premier match depuis plus de six mois, Rafael Nadal a démoli Pablo Carreno Busta

Publié le , modifié le

Auteur·e : Guillaume Poisson
Rafael Nadal à Rome

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'Espagnol Rafael Nadal s'est imposé en deux sets (6-1, 6-1) au 2e tour du tournoi de Rome, face à un Pablo Carreno Busta visiblement fatigué par sa récente demi-finale à l'US Open. Il s'agissait du premier match officiel du numéro 2 mondial depuis début mars.

Pour un premier match, ce n'était pas un cadeau. Puisqu'il a fait l'impasse sur la tournée nord-américaine, Rafael Nadal n'a effectué son retour sur les courts que ce mercredi au 2e tour du tournoi de Rome, et face à lui, se dressait le récent demi-finaliste de l'US Open : son compatriote Pablo Carreno-Busta. Même si leur face-à-face n'incitait pas à l'optimisme (Nadal menait 5-0 avant la rencontre), il était permis de penser que le manque de match de Nadal, ainsi que la forme étincelante de Carreno-Busta, rebattrait un minimum les cartes. Il n'en a rien été. En un peu plus d'une heure, Nadal a (une nouvelle fois) éparpillé le pauvre Carreno-Busta, sûrement éreinté par le voyage et l'enchaînement des matchs. A moins de deux semaines de Roland-Garros, même sans préparation optimale, Rafael Nadal affiche déjà une forme impressionnante.

Deux jeux...et puis plus rien 

Sur sa première mise en jeu, Carreno Busta s'est vaillamment battu, sauvant une balle de break, profitant à merveille des (rares) coups droits un peu faiblards de Nadal. A chaque fois, Carreno-Busta est retourné vers sa chaise le jeu dans la poche, mais essoufflé comme un buffle, le visage rouge, avec l'air d'avoir couru deux marathons. Dans chaque set, il a ainsi semblé jeter toutes ses forces dans le premier jeu, avant de péricliter.

à voir aussi Masters 1000 de Rome: Nadal revient sur terre Masters 1000 de Rome: Nadal revient sur terre

De son côté, Nadal est entré dans son match en ne commettant pas beaucoup de fautes, en arrondissant ses  balles encore un peu plus que d'habitude pour faire jouer son adversaire. Puis, très vite, comme souvent face aux joueurs au profil similaire au sien, il s'est installé dans le terrain, et a distribué ses coups avec une constance déconcertante pour un retour. Dans le rythme, il a joué comme s'il n'y avait jamais eu de confinement ou d'arrêt complet du circuit, comme s'il venait de remporter le tournoi d'Acapulco sans perdre un set (ce qu'il a fait en mars dernier) et qu'il enchaînait sur la saison sur terre.

Il a remporté 15 des 17 derniers points du 1er set, et n'a eu qu'une balle de break à sauver sur l'ensemble du match. Un bémol à sa performance : son service, encore un peu rouillé (49% de première balle). "C'est un come back très positif. Pablo était bien sûr probablement un peu fatigué par son très bon tournoi à New York, mais de mon côté, j'ai été solide, sérieux", a commenté Nadal. 

Au prochain tour, il affrontera le vainqueur entre Milos Raonic et Dusan Lajovic. Si c'est le Canadien qui passe, Nadal affrontera le récent finaliste du tournoi de Cincinnati. Mais apparemment, les hommes en forme sont le cadet des soucis du Majorquin.