Monfils

Masters 1000 de Paris : un Gaël Monfils à deux vitesses l'emporte face à Radu Albot et croit encore aux ATP Finals

Publié le , modifié le

Gaël Monfils s'est imposé face à Radu Albot ce jeudi en huitièmes de finale du Masters 1000 de Paris (4-6, 6-4, 6-1). En difficulté durant un set et demi, le Français a ensuite accéléré. Avec ce succès poussif face au 50e joueur mondial, il a toujours la possibilité de se qualifier pour les ATP Finals à Londres. Pour cela, il faudra battre Denis Shapovalov en quarts de finale.

Ce fut long à se dessiner. Gaël Monfils a évité le piège tendu par Radu Albot, 50e mondial, en huitième de finale du Masters 1000 de Paris (4-6, 6-4, 6-1). Favori, le Français, 13e au classement ATP, a peiné à mettre à mal le Moldave, affichant de la crispation et ne parvenant pas à se libérer pleinement. Après un set et demi dans le noir, le joueur de 33 ans a retrouvé du jeu. En quarts de finale, il affrontera Denis Shapovalov. Une victoire lui permettra de rejoindre le tournoi des maîtres, le Masters à Londres.

En effet, la porte vers le tournoi de fin d'année avait été ouverte avec la défaite de Stan Wawrinka face à Rafael Nadal, juste avant la rencontre du Tricolore. Le revers du Suisse facilitait le chemin de Gaël Monfils vers les ATP Finals. Cette information a possiblement tendu le Français, rappelé en équipe de France de Coupe Davis. Celui-ci avouait même : "les gens me saoulent avec le Masters"

à voir aussi Masters 1000 de Paris : Rafael Nadal écarte Stan Wawrinka et rejoint Jo-Wilfried Tsonga en quarts Masters 1000 de Paris : Rafael Nadal écarte Stan Wawrinka et rejoint Jo-Wilfried Tsonga en quarts

Après sa victoire sur Benoit Paire pour son entrée en lice, Gaël Monfils a toutefois confié : "Je vais être super honnête : je suis mort physiquement et mentalement depuis la tournée asiatique. Je me suis stressé tout seul sur pas mal de choses, et jouer stressé, c'est compliqué." Cette tension s'est ressentie dès l'entame de match, où le premier jeu de service a été très pénible pour le Français avec quatre balles de break concédées d'entrée. Pour Albot, ce n'est que partie remise car le break est intervenu quelques minutes après. Pas toujours lucide, Monfils a commis trop de fautes face à un Moldave bien en place. Ce dernier a même enchaîné onze points de suite. Logiquement, le Français a lâché la première manche. 

Etre dos au mur, Monfils aime ça

En début de deuxième set, Gaël Monfils a tenté de réagir. Par des points venus de nulle part, la révolte intérieure semblait en marche mais à chaque fois, une faute directe plombait l'avancée du Parisien. La meilleure opportunité a été son unique balle de break à 2-2. Mais une nouvelle erreur est venu compromettre les plans de Monfils, qui a alors crié un "NON" de frustration. D'autant plus décevant que Radu Albot a, dans la foulée, réussi à ravir la mise en jeu du Tricolore (4-3). Scénario terrible que le Français a su dompter rapidement en refaisant son retard de suite. Poussé par le public, le finaliste de 2009 et 2010 s'est ensuite transcendé pour arracher la deuxième manche (6-4). 

à voir aussi Masters 1000 de Paris : Gaël Monfils qualifié pour le Masters si... Masters 1000 de Paris : Gaël Monfils qualifié pour le Masters si...

Comme libéré par le gain du set précédent, Gaël Monfils a affiché plus d'assurance sur son service. Puis, il a pris le pas sur celui du Moldave étant plus dense dans les échanges, avec moins de fautes directes (3-1). Cet improbable regain de forme s'est également traduit dans l'attitude du Français, plus vocal et plus positif. Dans le jeu, les coups fusaient et Albot a vite été dépassé. Gaël Monfils a déroulé la fin de match. Mais cela n'effacera pas ses difficultés en début de rencontre. 

à voir aussi Masters 1000 de Paris : Jo-Wilfried Tsonga renverse Jan-Lennard Struff et passe en quarts Masters 1000 de Paris : Jo-Wilfried Tsonga renverse Jan-Lennard Struff et passe en quarts