Masters 1000 de Monte Carlo - Rafael Nadal renversé magistralement par Fabio Fognini, pas de 12e sacre sur le Rocher

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
L'Espagnol Rafael Nadal
L'Espagnol Rafael Nadal | AFP - VALERY HACHE

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pour son premier tournoi sur terre battue de la saison, Rafael Nadal (N.2) a concédé sa première défaite, lors de la demi-finale contre Fabio Fognini (6-4, 6-2). L'Espagnol, qui disputait sa 14e demi-finale ici et qui visait un 12e sacre, a été sorti sans ménagement par le Transalpin, alors qu'il n'avait pas cédé la moindre manche depuis le début de la semaine ici. C'est un cataclysme sur la terre battue mondiale, avec cette défaite du roi qui n'avait perdu qu'un seul match sur terre en 2018. L'Italien affrontera dans une finale inattendue le Serbe Dusan Lajovic, tombeur de Daniil Medvedev (N.10).

Il n'avait plus perdu depuis son quart de finale à Madrid contre Dominic Thiem en 2018. C'était alors sa seule défaite de la saison sur cette surface. Il est passé à deux doigts d'encaisser un 6-0 dans le deuxième set, ce qui ne lui est arrivé que trois fois dans sa carrière sur cette surface, dont la dernière en 2007 en finale à Hambourg contre Roger Federer. Il a dû sauver trois balles de match consécutives sur le service de Fabio Fognini pour effacer cet affront. Mais il n'a pas pu sauver la face.

Alors qu'il menait 4-3 dans le 1er set, le maître des lieux (11 victoires sur le Rocher) a connu un coup d'arrêt. Huit jeux d'affilée concédés, c'est presque inédit pour lui. Face au jeu du Transalpin qu'il sait rendre illisible et inconstant, l'Espagnol s'est englué. A l'issue du premier set, il avait remporté moins de 50% des points sur son engagement (48% sur 1eres balles, 42% sur 2ndes). Un ratio très faible pour l'Ibère dont l'engagement lui permet généralement de s'ouvrir le terrain pour débuter son opération de destruction massive. Car l'Italien lui a donné des balles molles, ne lui permettant pas d'imposer son rythme habituel, tout en assénant ses coups de génie imprévisibles pour mettre son adversaire hors de position.

Avec une journée pleine de vent, et un Nadal certainement pas au sommet de son tennis, Fabio Fognini a fait le match parfait. Comme il avait su le faire dans le passé, lorsqu'il avait battu par trois fois cet adversaire, dont deux fois sur terre (Rio et Barcelone 2015). Une rareté sur le circuit de faire tomber deux fois le roi de la terre dans une carrière. Et trois maintenant. A 31 ans, pour sa première finale en Masters 1000, Fabio Fognini affrontera Dusan Lajovic (48e mondial), dont c'est la première finale sur le circuit à l'âge de 28 ans. Une finale plus qu'inattendue.

L'interview de Fabio Fognini à la sortie du terrain