Masters 1000 de Monte Carlo - Fabio Fognini couronné 51 ans après Pietrangeli sur le Rocher

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
L'Italien Fabio Fognini conquérant et heureux sur la terre battue de Monte Carlo
L'Italien Fabio Fognini conquérant et heureux sur la terre battue de Monte Carlo | AFP - Valery HACHE

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Au lendemain de son succès de prestige et d'importance contre Rafael Nadal (N.2), Fabio Fognini a remporté la finale du Masters 1000 de Monte Carlo en battant Dusan Lajovic 6-3, 6-4. Ce dimanche surprise permet ainsi à l'Italien de remporter son premier Masters 1000 en carrière, et d'être le premier Transalpin à s'imposer ici depuis le légendaire Nicola Pietrangeli, lors de son 3e et dernier sacre. C'est ce dernier qui lui a d'ailleurs remis le trophée.

Cela faisait 42 ans qu'aucun Italien n'avait atteint la finale du tournoi de Monte Carlo (Barazzutti en 1977 contre Borg). Cela faisait depuis 1968 qu'un Transalpin n'avait plus inscrit son nom au palmarès de cette épreuve. Fabio Fognini a mis fin à toutes ces années de disette. Depuis que Nicola Pietrangeli avait remporté son 3e et dernier titre ici. 3 titres, c'est aussi le bilan d'un certain Bjorn Borg ici, ou d'un Guillermo Vilas...

A 31 ans, l'inconstant, le fantasque a également mis fin à une pénurie à son palmarès: il n'avait jamais remporté le moindre Masters 1000 dans sa carrière, ni même atteint la moindre finale. Lui, le natif de San Remo, non loin de Monaco, a renversé une montagne, en demi-finale en la personne de Rafael Nadal, vainqueur à 11 reprises de ce tournoi, avant de dérouler en finale contre Dusan Lajovic.

 

Semaine de rêve après avoir frôlé le cauchemar

Il faut dire que cette finale inédite opposait deux novices à ce stade de l'épreuve. En effet, jamais le Serbe n'avait atteint la moindre finale sur le circuit principal dans sa carrière. Alors, le 48e mondial a sans doute eu du mal à gérer l'événement. Dans un 1er set sans grande envergure, il a subi la domination adverse. Si le niveau de jeu s'est accru dans la 2e manche, la tendance est restée la même. Fabio Fognini (N.13), malgré une alerte médicale au coeur de cette manche, na pas frémi. A sa deuxième balle de match, il a conclu la rencontre en 1h38 de jeu. Un final à la hauteur de sa semaine, puisqu'il s'est payé le luxe d'éliminer coup sur coup Zverev, 3e mondial, puis Coric, 13e mondial, avant de faire tomber le maître Nadal, pour la troisième fois de sa carrière sur la terre battue. Le tout après avoir été mené 6-4, 4-1 et des balles de 5-1 par Rublev au 1er tour... Chapeau l'artiste.

Au rang des premières, Fabio Fognini devient le premier Italien à remporter un Masters 1000. Il devient également le vainqueur de Monte Carlo "le plus mal classé" depuis Gustavo Kurten, en 1999, qui était alors 19e mondial.

Masters 1000