Masters 1000 de Miami - La "Next Gen" en position de force

Publié le , modifié le

Auteur·e : Apolline Merle
Daniil Medvedev Miami
Daniil Medvedev, le 25 mars à Miami. | MATTHEW STOCKMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La nouvelle génération, qu’on appelle la “Next Gen”, impose son jeu lors du Masters 1000 de Miami. Même si les têtes d’affiche dominent toujours, les jeunes joueurs font trembler les courts.

Même si le top 10 reste encore dominé par les éternels Djokovic, Nadal et Federer, la nouvelle génération de tennismen tente de percer et donne des frissons au public comme à leurs adversaires. Il suffit de jeter un coup d'œil au tableau des huitièmes de finale du Masters 1000 de Miami. La “Next Gen” tape du pied. Plus de la moitié des joueurs qualifiés pour les huitièmes de finale ont moins de 25 ans et le plus jeune est tout juste majeur. Remplis de rêves et d'espoir, ils s'attaquent aux monuments du tennis mondial, installés aux sommets depuis des années. 

Depuis quelques mois les sensations sont nombreuses. La première se nomme Frances Tiafoe. Le grand espoir du tennis américain, 34e mondial, a remporté le choc des générations face à David Ferrer (155e mondial), en trois sets 5-7, 6-3, 6-3 en huitièmes de finale du Masters 1000 de Miami. A 21 ans, il a sorti l'Espagnol de 36 ans - qui a annoncé prendre sa retraite en mai - en un peu plus de deux heures de match. Tiafoe est opposé ce mardi à Goffin.

Daniil Medvedev au défit de Federer

Au terme d'un match accroché, Daniil Medvedev (23 ans) a lui aussi tiré son épingle du jeu, lundi face à l'Américain Reilly Opelka. Le Russe, 15e mondial, a donc pris son ticket pour les quarts de finale où il retrouvera le maître Federer mercredi, en quête de son 101e titre. En deux confrontations entre les deux hommes, le Suisse en est toujours sorti vainqueur. Mais le jeune russe, qu'on surnomme “L'ours”, a franchi un cap ses derniers mois, comme il a pu le prouver lors de son parcours à l'Open d'Australie. Qualifié pour la première fois en huitièmes de finale d'un Grand Chelem, il avait donné un coup de chaud à Novak Djokovic.

Félix Auger-Aliassime (18 ans), inconnu il y a encore un an, fait quant à lui tomber les records de précocité. Positionné à la 57e place du classement mondial, il a été le premier homme né au XXIe siècle à marquer des points ATP. Il affrontera mardi Nikoloz Basilashvili, 19e mondial.

Les chocs ne sont pas seulement intergénérationnels. Stéfanos Tsitsipás (20 ans, 10e mondial), qui a fait sensation lors de l'Open d'Australie en éliminant Roger Federer en huitièmes de finale, s'est qualifié et jouera sa place pour les quarts face à Denis Shapovalov (19 ans, 23e mondial), qui a accédé à un huitième de finale de Grand Chelem à l'US Open en 2017. Borna Coric (22 ans) et Nick Kyrgios (23 ans) sont eux aussi encore en lice et s'affronteront mardi.

Même si le chemin est encore long pour atteindre les sommets, la nouvelle génération arrive en force pour tenter de déloger l'actuel “Big 3”. Ils devront maintenant confirmer leurs bonnes performances lors des prochains grands rendez-vous, et dès à présent à Miami. Peut-on croire un à passage de flambeau ? Pas dans l'immédiat, mais la Next Gen se tient prête.

Les matches du jour : 

Kyle Edmund contre John Isner à 17 heures.
Suivi de Novak Djokovic contre Roberto Bautista Agut. 
Daniil Medvedev contre Roger Federer à 2 heures.
Felix Auger-Aliassime contre Nikoloz Basilashvili à 17 heures.
Suivi de Borna Coric contre Nick Kyrgios.
Kevin Anderson contre Jordan Thompson à 20 heures.
Suivi de David Goffin contre Frances Tiafoe.
Stefanos Tsitsipas contre Denis Shapovalov à minuit. 

à voir aussi Miami : Federer rassurant au 3e tour Miami : Federer rassurant au 3e tour

Masters 1000