Adrian Mannarino
Le Français Adrian Mannarino | Mike Ehrmann / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Mannarino sort Wawrinka à Miami, Monfils stoppe Tsonga

Publié le , modifié le

Exploit majeur du Français Adrian Mannarino qui s'est qualifié pour les 1/8e de finale du Masters 1000 de Miami en éliminant Stanislas Wawrinka, huitième joueur mondial (7-6, 7-6). Dans le duel franco-français, Gaël Monfils a eu raison du "revenant" Jo Wilfried Tsonga (6-4, 7-6). De son côté, le Britannique Andy Murray a signé face au Colombien Santiago Giraldo la 499e victoire de sa carrière sur le circuit ATP.

Comme souvent, les matchs entre Tricolores n'ont pas accouché d'un sommet tennistique. Entre Monfils, à la recherche de son meilleur niveau, et Tsonga, de retour après une longue absence, la rencontre a été émaillée de beaucoup plus de fautes directes que de points gagnants. Plus défensif que le Manceau, mais également plus opportuniste, Monfils a su profiter du manque de rythme de son adversaire qui a tout de même manqué deux balles de set à 6-5 en sa faveur dans la deuxième manche. Au prochain tour "la Monf", 19e mondial et très apprécié aux Etats-Unis, sera opposé soit au Tchèque Thomas Berdych, soit à l'Australien Bernard Tomic.

Mannarino de plus en plus haut

Mannarino a battu "Stan the Man" dans un match d'hommes. Face au Suisse, qu'il n'avait jamais rencontré auparavant, le Français a su gérer ses émotions au contraire de son adversaire, beaucoup trop nerveux dans les moments clés, comme dans ce tie-break du premier set ou bien au cours de la seconde manche lorsqu'il n'a pas su convertir son break d'avance. La faute, aussi, à un Mannarino survolté qui a enchaîné les coups gagnants de fond de court comme les amorties qui ont cassé les pattes du Suisse. Malgré trois balles de match ratées dans le second jeu décisif, le 32e joueur mondial a trouvé la force de sortir un dernier service gagnant pour valider son ticket pour le s1/8e de finale où il retrouvera le jeune espoir autrichien Dominic Thiem, 52e  mondial, qui a dominé plus tôt l'Américain Jack Sock (6-4, 6-3). De son côté, Wawrinka traverse une passe difficile: le vainqueur de l'Open  d'Australie 2014 avait été éliminé d'entrée à Indian Wells. Avant la tournée américaine, sa saison était prometteuse avec deux titres,  à Chennai (Chine) et Rotterdam (Pays-Bas). Il avait également atteint les demi-finales de l'Open d'Australie.

Direction Anderson pour Murray

Andy Murray s'est facilement imposé face à Giraldo 6-3, 6-4 après une  heure et vingt-quatre minutes de jeu. "J'ai fait un très bon match, même si sur la fin, Giraldo m'a un peu  compliqué les choses", a déclaré Murray. En 8e de finale, l'Écossais de 27 ans sera opposé au Sud-Africain Kevin Anderson qui a dominé l'Argentin Leonardo Meyer 6-4, 6-4. "C'est un grand serveur, avec un jeu du fond de court qui peut poser  beaucoup de problèmes quand il est dans un bon jour. C'est vraiment un joueur  difficile à affronter, il connaît bien les conditions de Miami, car il vit et  s'entraîne ici", a-t-il noté. Murray a remporté trois de ses quatre précédentes confrontations face au  17e joueur mondial. 

En cas de succès, il deviendra le 46e joueur dans l'histoire de l'ère Open  à avoir gagné 500 matches et le 9e en activité. "Cela serait quelque chose de bien d'y parvenir, c'est un bon signe quand  on voit la liste de ceux qui y sont parvenus, mais j'espère gagner encore plus  de matches dans ma carrière", a-t-il conclu. A Indian Wells (Californie), lors du premier Masters 1000 de l'année, il  avait dépassé son compatriote Tim Henman (496 succès) pour devenir le Britannique avec le plus grand nombre de victoires sur le circuit.

Les résultats : 

Adrian Mannarino (FRA/N.28) bat Stan Wawrinka (SUI/N.7) 7-6 (7/4), 7-6 (7/5)
Dominic Thiem (AUT) bat Jack Sock (USA) 6-4, 6-3
Kevin Anderson (RSA) bat Leonardo Mayer (ARG) 6-4, 6-4
Andy Murray (GBR/N.3) bat Santiago Giraldo (COL/N.27) 6-3, 6-4
Gaël Monfils (FRA/N.17) bat Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.11) 6-4, 7-6 (7/4)

Déclarations : 

Adrian Mannarino : "Je suis super  content, c'était dur de finir le match, car je suis passé par beaucoup  d'émotions, il y a eu beaucoup de retournements dans ce match. Même à la fin,  je domine le tie-break et je me fais remonter. C'était assez compliqué,  j'hésite jusqu'au dernier moment (sur la zone) où servir sur la balle de match,  je ferme un peu les yeux, cela passe, j'ai eu un peu de chance pour conclure,  mais il y a eu beaucoup de stress aussi. On sent que (Wawrinka) n'est pas dans  sa meilleure forme, mais cela reste ma première victoire face à un top-10,  c'est quelque chose d'important, cela va peut-être dénouer quelques noeuds dans  le cerveau pour la suite. Pour la confiance, cela fait du bien. En ce moment,  cela fonctionne bien, je suis dans un bon cycle, il y a la confiance et la  réussite qui sont là, il faut en profiter au maximum, ce n'est pas tous les  jours comme cela. Il faut essayer de surfer sur cette vague de confiance. Le  prochain match (contre Dominic Thiem) ne va pas être facile, il a le même style de jeu que Wawrinka avec un beau revers à une main".

Stan Wawrinka: "J'ai fait un mauvais match, une très mauvaise  tournée (américaine), je n'ai jamais réussi à trouver mon niveau de jeu durant  ces quatre semaines ici. Il m'a manqué un peu tout, en ce moment, je ne joue  pas bien, je me bats pour essayer de me maintenir, mais mon niveau n'est pas  là, il faut que je retrouve mon niveau sur terre battue. A l'entraînement  aussi, ce n'était pas bien, je ne sais pas si c'est moi, les balles, les  conditions ou quoi, cela a été assez mauvais au niveau du jeu. Ce n'est pas  grave, j'ai fait un mois de merde, je vais en sortir par le travail. La terre  battue arrive, il y a des autres balles, d'autres conditions avec des tournois  que j'aime bien en Europe. C'est étonnant de connaître une période comme cela  après mon bon début de saison, mais cela fait partie d'une année, je ne vais  pas m'attarder là-dessus".

Jo-Wilfried Tsonga: "J'ai réussi à mettre un peu plus d'intensité par rapport à mon match de la veille, c'était un match un peu décousu au départ, on a du mal tous les deux avec les conditions, le vent  notamment, ce n'était pas du grand tennis. Il y a eu de l'engagement, je suis content, pour un deuxième match, ce n'est pas mal. Le résultat n'est pas le plus important. Le plus important, c'est que je suis de nouveau sur les courts,  en bonne forme physique, cela va aller de mieux en mieux. J'ai raté une balle de set sur un coup droit, cela fait partie du processus. Je retiens surtout que  je ne suis pas blessé, c'est quelque chose qui fait du bien, car j'ai galéré ces derniers temps".

francetv sport @francetvsport

Masters 1000