Lucas Pouille
Le jeune Français Lucas Pouille | AFP - MIGUEL MEDINA

Lucas Pouille s'offre Fognini pour défier Federer

Publié le , modifié le

A 20 ans, Lucas Pouille s'est offert 7-6 (7/5), 7-6 (9/7) Fabio Fognini (N.16) lors du 2e tour du BNP Paribas Masters de Bercy. 176e mondial, le jeune Français domine ainsi le premier Top 20 de sa carrière, et poursuit sa semaine de rêve. Le protégé d'Emmanuel Planque est en effet sorti des qualifications, et jouera en 8e de finale le maître Roger Federer. C'est la première fois dans sa carrière qu'il atteint le 3e tour d'un tournoi de cette importance.

Il représente l'un des beaux espoirs du tennis français. L'an dernier, invité dans le tableau final de Roland-Garros, Lucas Pouille avait éliminé Kuznetsov (171e mondial), alors qu'il pointait au 324e rang à l'ATP. C'est encore à Paris, mais sur les terrains du POPB, qu'il réalise un énorme exploit. Avec son 176e rang mondial, il s'est offert en deux manches son premier membre du Top 20, en la personne de Fabio Fognini.

L'inconstant Italien a fait honneur à sa réputation en terminant le match sur une double-faute, et en parlementant longtemps avec l'arbitre qui ne voulait pas lui serrer la main, après avoir subi ses insultes tout au long de la rencontre. Mais cette mauvaise humeur du Transalpin, coutumier du fait, n'est pas arrivée par hasard. Lucas Pouille a en effet réalisé un match plein, jouant crânement sa chance pour faire douter son adversaire, et le placer dans des tourments qu'il a été incapable de maîtriser.

Une semaine idyllique

Avec son jeu offensif, son énorme coup droit et son culot, le Français a même comblé un double break de retard dans le deuxième set (5-2), et même sauvé une balle de set dans le jeu décisif suivant. Au terme d'une saison perturbée par les blessures (adducteurs en février-mars, poignet en juillet-août), l'élève d'Emmanuel Planque s'est offert une très belle éclaircie. Sorti des qualifications où il avait déjà battu l'Américain Johnson (41e mondial), puis Nieminen (69e mondial), il avait écarté au 1er tour du tableau finale le géant Ivo Karlovic (27e). C'est maintenant Fognini qui a subi ses coups. "Je suis très content  de m'en être sorti", se réjouissait-il après le match. "Je ne suis pas surpris. Je jouais pas mal depuis quelque  temps. Je savais, même si cela me frustrait un peu de perdre des matches, que  je jouais bien. Je suis solide, je me déplace bien, j'ai pris confiance. Sur  les points importants, je sers bien, je mets le retour, j'arrive à aller de  l'avant. Le fait d'avoir gagné le premier, puis le deuxième match m'a apporté  beaucoup de confiance. Sur les deux tie-breaks, cela a été important."

Pour couronner le tout, Lucas Pouille jouera son prochain match sur le court Central, contre l'ancien N.1 mondial, Roger Federer. A Roland-Garros, en 2013, il avait affronté "baby Federer" au 2e tour, s'inclinant 6-1, 7-6, 6-1. Cette fois, ce sera le vrai Federer. Un match de plaisir, pour un jeune joueur encore maintenu sur le circuit secondaire par son entraîneur afin de compléter son apprentissage du haut niveau. Quoiqu'il se passe, ce 8e de finale dans un Masters 100 lui permettra de se rapprocher du 130e rang à l'ATP. Et avec encore deux tournois challengers à son programme, il pourrait même ambitionner de tutoyer le Top 100 à l'issue de la saison.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Masters 1000