Andy Murray, Indian Wells, 2017
Le joueur écossais Andy Murray | AFP - CLIVE BRUNSKILL

Indian Wells : Andy Murray et Jo-Wilfried Tsonga éliminés d'entrée, Monfils et Wawrinka qualifiés

Publié le , modifié le

Ce samedi, les têtes de série faisaient leur entrée à Indian Wells. Deux d'entre elles sont déjà tombées et pas des moindres puisqu'il s'agit du numéro 1 mondial Andy Murray et du Français Jo-Wilfried Tsonga. L'Ecossais a été battu en deux sets par le Canadien Vasek Pospisil en deux manches 6-4, 7-6 (7/5) alors que Tsonga a été sorti, lui, par le fantasque Italien Fabio Fognini, 7-6 (7/4), 3-6, 6-4. Ca passe en revanche pour Stan Wawrinka et Gaël Monfils.

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas pour Andy Murray et Jo-Wilfried Tsonga. Vainqueur à Dubaï la semaine dernière, Andy Murray a trébuché d'entrée à Indian Wells. Son bourreau? Le Canadien Vasek Pospisil, 127e joueur mondial, passé par les qualifications. Un revers en deux sets 6-4, 7-6 (7/5) qui fait tâche alors que débute la tournée américaine. Ce début d'année est décidément fertile en coups de tonnerre sur le circuit ATP puisque pareille mésaventure était arrivée à Novak Djokovic à l'Open d'Australie (défaite au 2e tour face à l'Ouzbek Denis Istomin, N.117), et Roger Federer à la semaine dernière à Dubaï (défaite au 2e tour face au Russe Evgeny Donskoy, N.116).

Andy Murray n'avait jamais perdu en quatre confrontations face au Canadien, ni même perdu un set, mais ce dernier, solide sur sa mise en jeu (68% de premières balles, 5 aces), a cette fois neutralisé les retours de service de son adversaire. "Battre le N.1 mondial, un joueur aussi expérimenté qu'Andy, l'un de meilleurs de l'histoire, c'est incroyable. Je suis resté concentré sur ce que j'avais à faire et je n'ai pas été déstabilisé par le fait qu'il ratait des coups qu'il ne manque pas en temps normal", a-t-il expliqué.

"Pas dans un bon jour"

Le Canadien a aussi profité de l'incapacité chronique de Murray à produire son meilleur tennis à Indian Wells, le seul Masters 1000 disputé sur dur qui manque à son palmarès. "Je n'ai pas particulièrement bien servi, j'ai laissé passer ma chance à plusieurs reprises, mais il a aussi très bien joué, en étant très agressif dans le second set", a noté l'Ecossais qui, malgré cette déconvenue, ne va pas perdre beaucoup de points au classement ATP, puisqu'il n'avait pas dépassé le 3e tour en 2016.

Tsonga en panne de première

Comme Murray, Tsonga était en confiance après ses titres à Rotterdam et Marseille. Comme Murray, il ne s'était jamais incliné face à son premier adversaire, l'Italien Fabio Fognini. Mais le N.1 français a capitulé face au 43e mondial en trois sets 7-6 (7/4), 3-6, 6-4. La faute à un service récalcitrant (54% de premières balles, trois breaks concédés), la faute surtout à un cruel manque d'énergie. "C'était difficile, j'ai fait avec l'énergie du jour. Je n'étais pas dans un bon jour. Je me sentais lourd sur le terrain", a concédé le 8e joueur mondial.

S'il ne se cherche pas d'excuses ("à partir du moment où j'ai décidé de venir, j'étais à fond"), le Manceau n'a pas abordé Indian Wells dans les meilleures conditions. Alors que son épouse arrive bientôt au terme de sa grossesse, il a décidé de traverser l'Atlantique quasiment au dernier moment et a rallié la Californie en début de semaine seulement, bien plus tard que les autres cadors du circuit. Il réfléchit maintenant à participer ou non au Masters 1000 de Miami (24 mars-2 avril).

Monfils malade mais qualifié, Chardy et Mannarino à la trappe

Deux autres Français ont quitté le tournoi dès la 3e journée: sans surprise, Adrian Mannarino (61e mondial) et Jérémy Chardy (80e) ont subi la loi respectivement du N.17 mondial, l'Espagnol Roberto Bautista Agut (7-5, 6-2) et du N.9, l'Autrichien Dominic Thiem (6-2, 6-4). Gaël Monfils est le seul, pour l'instant, à avoir décroché son billet pour le 3e tour, mais le N.11 mondial, malade, a souffert face au Barbadien Darian King, 131e mondial et issu des qualifications, 3-6, 6-0, 6-1. "Cela fait cinq six jours que je suis malade, cela ne part pas, j'ai pas mal de fièvre, je n'ai pas pu m'entraîner. Je suis fatigué, j'ai beaucoup de mal à bouger mes jambes", a-t-il expliqué.

Les résultats de la nuit :

Vasek Pospisil (CAN) bat Andy Murray (GBR/N.1) 6-4, 7-6 (7/5)
Dusan Lajovic (SRB) bat Feliciano López (ESP/N.30) 6-2, 4-6, 7-6 (7/2)
Pablo Carreño (ESP/N.21) bat Peter Gojowczyk (GER) 7-5, 6-2
Roberto Bautista (ESP/N.16) bat Adrian Mannarino (FRA) 7-5, 6-2
David Goffin (BEL/N.11) bat Karen Khachanov (RUS) 6-4, 3-6, 6-3
Albert Ramos (ESP/N.22) bat Damir Dzumhur (BIH) 6-4, 5-7, 7-5
Pablo Cuevas (URU/N.27) bat Martin Klizan (SVK) 7-6 (7/3), 7-6 (7/5)
Fabio Fognini (ITA) bat Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.7) 7-6 (7/4), 3-6, 6-4
Stan Wawrinka (SUI/N.3) bat Paolo Lorenzi (ITA) 6-3, 6-4
Philipp Kohlschreiber (GER/N.28) bat Alexandr Dolgopolov (UKR) 6-7 (3/7), 1-1 (abandon)
Yoshihito Nishioka (JPN) bat Ivo Karlovic (CRO/N.19) 6-4, 6-3
Tomás Berdych (CZE/N.13) bat Bjorn Fratangelo (USA) 7-6 (7/4), 6-4
Gaël Monfils (FRA/N.10) bat Darian King (BAR) 3-6, 6-0, 6-1
John Isner (USA/N.20) bat Mikhail Kukushkin (KAZ) 7-6 (7/0), 7-6 (8/6)
Mischa Zverev (GER/N.29) bat João Sousa (POR) 6-4, 6-3
Dominic Thiem (AUT/N.8) bat Jérémy Chardy (FRA) 6-2, 6-4