Richard Gasquet, Miami
Richard Gasquet en plein effort | MATTHEW STOCKMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Gasquet laisse passer sa chance à Miami

Publié le , modifié le

Vainqueur du 1er set au tie break contre Andy Murray en demi-finale du Masters 1000 de Miami, Richard Gasquet n'a pu tenir le rythme. Trop court physiquement, le Biterrois a baissé pavillon face au N. 3 mondial en 2h de jeu (7-6, 1-6, 2-6).

Très bon contre Nicolas Almagro en 8e et carrément irrésistible face au N. 6 mondial Berdych en quart de finale du Masters 1000 de Miami, Richard Gasquet a fait douter Andy Murray. Gêné par une cheville douloureuse depuis Indian Wells et des ampoules, le Français a fait perdre son premier set à l'Ecossais dans le tournoi. Inspiré et offensif dans la première manche, le Biterrois a profité des errements du N. 3 mondial à l'heure de conclure pour le pousser au tie break et l'emporter (7-3). "J'ai fait un grand premier set, ça jouait bien au tennis mais j'ai  sincèrement eu beaucoup de soucis à partir du deuxième set entre ma cheville  (droite) et des ampoules au pied (droit), ça m'a beaucoup handicapé dans les  déplacements. Mais ce n'est pas ce qui m'a fait perdre", a indiqué Gasquet à l'issue du match.

Panne sèche en début de 2e set

Dernier finaliste tricolore sur le ciment floridien, Sébastien Grosjean, co-entraîneur du 10e joueur mondial pouvait savourer en tribunes. Son poulain allait peut-être lui succéder. Mais dans le deuxième set, le vainqueur des tournois de Doha et de Montpellier cette saison a connu une panne sèche à 1-1. Le Britannique en a profité pour aligner les jeux, empilant les coups gagnants (36 au total) pour facilement conclure (6-1). D'emblée de troisième manche, Gasquet a perdu son service. Le chant du cygne pour le Français. Murray n'a plus lâché sa proie, prenant la mise en jeu de son adversaire à 2-4. Dans la foulée, il a mis un point final à la rencontre pour s'ouvrir les portes d'une finale face à David Ferrer. L'Ecossais y cherchera un deuxième titre à Key Biscane. "J'ai fait un grand tournoi, c'est super pour moi de faire une demi-finale  alors que je n'avais jamais bien joué ici", a confié Richie.  Si l'issue est cruelle, cette épopée floridienne n'aura pas été inutile pour Richard Gasquet.

Son meilleur classement depuis 2008

Dès lundi, il retrouvera le 9e rang mondial, son meilleur classement depuis juin 2008, à deux places de son record en carrière (7e pendant une semaine en 2007 et cinq semaines en 2008). Cette progression vient couronner un superbe début de saison de la part du Français, qui compte déjà 21 victoires à son actif cette année. "Il faut essayer de continuer sur cette  lancée. On va essayer de se soigner et repartir de l'avant", a ajouté le  Biterrois, qui prenait l'avion dès samedi pour l'Argentine, où l'équipe de  France doit jouer en quart de finale de la Coupe Davis (5-7 avril). "Cette semaine, je me suis battu du début à la fin sur tous les matches, je  ne peux pas aller plus loin. Je m'accroche tout le temps, j'arrive à bien  avancer, c'est vers ça que je dois tendre, assure le 8e de finaliste du dernier Open d'Australie. C'est clair qu'il  faudra une mentalité comme ça pour gagner en Argentine." Parfois un peu dilettante sur le court, Gasquet a prouvé sur le bitume américain qu'il savait désormais, à 26 ans, se faire violence et se battre pour arracher la victoire.

Jerome Carrere