Richard Gasquet
Le Biterrois Richard Gasquet à l'énergie | AFP - VALERY HACHE

Gasquet évite l'impaire

Publié le , modifié le

Pour son entrée en matière dans le Masters 1000 de Monte Carlo, Richard Gasquet (N.7) a disposé en deux temps de son compatriote Benoît Paire 6-1, 3-6, 6-1, au 2e tour. Après une semaine passée en Argentine sans jouer en Coupe Davis, le Biterrois s'est compliqué la tâche puisqu'il menait 6-1, 3-1, avant de concéder cinq jeux consécutifs. Le 9e mondial doit maintenant patienter pour connaître son adversaire.

La dernière fois (et la première) que Benoît Paire avait croisé Richard Gasquet, c'était en finale à Montpellier, et le Biterrois avait remporté aisément la victoire (6-2, 6-3). La dernière fois que Benoït Paire avait croisé un Français sur le circuit principal (Llodra à Miami), cela s'était très mal passé, avec des noms d'oiseaux échangés entre les deux hommes. Aucune de ces deux aventures ne s'est reproduite aujourd'hui sur la terre-battue de Monte Carlo. Si l'Avignonais a réussi à pousser Gasquet aux trois manches, il n'a jamais vraiment semblé en mesure de battre son compatriote. 

Pendant longtemps, le 9e joueur du monde lui a été nettement supérieur, menant même 6-1, 3-1. Mais il n'a pas su enfoncer le clou définitivement, laissant à Paire la possibilité de reprendre confiance, et du coup, de refaire jaillir de sa raquette quelques coups talentueux. Accusant un petit coup de moins bien assez logique après dix jours sans match puisqu'il avait dû déclarer forfait en Argentine en Coupe Davis, Gasquet a concédé cinq jeux consécutifs, et la deuxième manche (6-3). En faisant le break d'entrée dans le 3e set, il a remis les pendules à l'heure, et son jeu dans le bon sens. A l'opposé, Paire renouait avec son inconstance trop coutumière, et les fautes directes. Résultat, une dernière manche expédiée à l'issue d'un dernier jeu de service de "Richie" où il commettait deux double-fautes sur ses deux premières balles de match, avant de valider la 3e (6-1).

Avec une cheville qui va mieux par rapport à la semaine dernière, Richard Gasquet veut retrouver son rythme "américain", lui qui avait atteint les 8e de finale à Indian Wells et les demi-finales à Miami. Il dispose d'une journée de repos avant le 3e tour, où il sera forcément opposé à un gros serveur: Cilic (N.9) devant affronter le Sud-Africain Kevin Anderson, tombeur du Polonais Janowicz 7-5, 7-6 (11/9). Evoquant une fatigue, certainement consécutive à la Coupe Davis et au voyage, cette journée ne sera pas de trop.