Richard Gasquet
Le joueur français Richard Gasquet | AFP - JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET

Gasquet et Tsonga, la belle carte bleue

Publié le , modifié le

Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga, les deux Français encore en lice dans le premier Masters 1000 de la saison sur ocre, ont une belle carte à jouer en quarts de finale. Après les éliminations de Andy Murray et Tomas Berdych, le tableau s'est ouvert pour les deux meilleurs français du début de saison qui affronteront deux adversaires moins bien classés. Méfiance toutefois face aux deux trouble-fêtes, Fabio Fognini et Stanislas Wawrinka.

Il y a eu de la casse ce jeudi à Monte-Carlo. Andy Murray, tête de série n°2, Juan Martin Del Potro, tête de série n°5, Tomas Berdych, tête de série n°6, tous trois éliminés. Les coupables? Des outsiders que pas grand monde n'attendait à pareille fête. Un Suisse a expédié l'Ecossais, numéro 2 mondial. Roger Federer? Non, son compatriote Stanislas Wawrinka, 17e mondial. Sans pitié (6-1, 6-2 en 58 minutes) pour le vainqueur de l'US Open 2012, il a été le premier surpris par sa performance. "Évidemment, on ne s'attend pas à battre le numéro deux mondial en 58 minutes. Je savais que c'était son premier tournoi sur terre battue. Moi, mon jeu est en place", a-t-il réagi après la rencontre.

Jo-Wilfried Tsonga, son adversaire en quarts est prévenu. "Stan est en pleine confiance et adore la terre battue. Pour m'entraîner  souvent avec lui, je sais que ça va être un gros combat", se méfie le numéro 1 tricolore qui possède là une belle occasion de se hisser pour la première fois de sa carrière dans le dernier carré sur le Rocher. Si le Français mène 2-1 dans les confrontations directes, le duel sur ocre entre les deux a laissé place à des marathons. A Roland-Garros, le Suisse s'était imposé en 5 sets (4-6, 6-7(3), 7-6(5), 6-2, 6-3) au troisième tour en 2011, avant Tsonga prenne sa revanche l'année dernière encore en cinq sets (6-4, 7-6(6), 3-6, 3-6, 6-4) en huitième de finale. Si Wawrinka n'a pas perdu de temps contre Murray, Tsonga non plus n'a pas fait de détails contre un Jurgen Melzer diminué (6-3, 6-0). Etre matinal lui a donc réussit. Bonne nouvelle, c'est encore lui qui va ouvrir la journée vendredi. Avec en tête, l'objectif de décrocher sa deuxième demi-finale sur terre 5 ans après Casablanca.

Gasquet, se souvenir de 2005

Si Tsonga a plané sur Melzer, Richard Gasquet a du s'employer pour s'offrir la tête de Marin Cilic, demi-finaliste à l'Open d'Australie en 2010. Face au Croate,  la tête de série n°7 a bataillé (7-5, 6-4) et s'est félicité à la fin de la rencontre. "C'est une belle victoire, il est quand même 11e mondial", a souligné le Biterrois qui découvrait cet adversaire. Le Français a déjà égalé sa deuxième meilleure performance sur la terre monégasque : un quart de finale en 2007 face à Juan-Carlos Ferrero. Vendredi, il affronte un autre latin, l'Italien Fabio Fognini qui ne lui a pris que quatre jeux lors de leurs deux duels. C'était sur dur à Mumbai en 2007 (6-0, 6-1) et à Sidney (6-2, 6-1) l'année dernière.

Pourtant Richard Gasquet, fidèle à sa ligne de conduite, ne s'enflamme pas. "C'est un bon joueur de terre battue, qui progresse, mais c'est mieux que Berdych. Pour moi c'est un bon match à jouer, c'est vrai que je peux gagner", a-t-il commenté. Face au 32e joueur mondial, il a donc une réelle occasion de faire fonctionner la machine à remonter le temps. On est en 2005 et le jeune Français de 18 ans vient, en quarts de finale, de s'offrir la tête du numéro 1 mondial incontestable de l'époque, Roger Federer. Il accède à sa première demi-finale de Masters 1000 de sa carrière. En demi, il retrouve un autre jeune talent qui ne demande qu'à éclore, Rafael Nadal. Après le gain du premier set, le Français rendra les armes en trois manches (7-6(6), 4-6, 3-6), sans doute marqué par son combat avec le Suisse au tour précédent. Vendredi, l'opposition de Fognini est sur le papier moins compliquée. S'il passe l'obstacle transalpin, Gasquet éviterait son bourreau de 2005, qui est dans la partie de tableau de Tsonga, et pourrait se frotter à Djokovic.

Le programme de vendredi

Court central:

Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.6) - Stanislas Wawrinka (SUI/N.13)
Rafael Nadal (ESP/N.3) - Grigor Dimitrov (BUL)
Richard Gasquet (FRA/N.7) - Fabio Fognini (ITA)
Novak Djokovic (SRB/N.1) - Jarkko Nieminen (FIN)