Gaël Monfils
La puissance de Gaël Monfils | AFP - VALERY HACHE

Gaël Monfils survole Dimitrov pour une demie à Monte-Carlo

Publié le , modifié le

Au lendemain de sa brillante victoire sur Roger Federer, Gaël Monfils (N.14) a poursuivi sur sa lancée en dominant Grigor Dimitrov 6-1, 6-3 en quarts de finale du Masters 1000 de Monte-Carlo. Après un premier set en 24 minutes, il a achevé le Bulgare, tête de série N.9, en moins d'une heure de jeu (56 minutes). Pour la première fois de sa carrière, le Français atteint les demi-finales, sur le Rocher, où il défiera Tomas Berdych (N.6), qu'il n'a battu qu'une seule fois en six rencontres. Il est déjà assuré de réintégrer le Top 15 mondial. Un duel à suivre sur France 4 et FranceTV Sport.

Gaël Monfils vit une semaine paradoxale. A Monte-Carlo, il ne devait pas jouer, préférant faire une impasse sur une épreuve qui ne lui avait jamais réussie jusque-là. Finalement, au dernier moment, il avait demandé une invitation. Et après deux premiers tours délicats, il a réalisé son premier match-référence de la saison contre Roger Federer, hier en 8e de finale. Ce n'était que la troisième fois qu'il atteignait les 8e sur le Rocher. Après avoir franchi l'obstacle suisse de belle manière, il a enchaîné avec une autre prestation de tout premier ordre contre Grigor Dimitrov. Et pour la première fois de sa carrière, le voilà dans le dernier carré à Monte-Carlo. C'est la quatrième fois qu'il atteint ce stade dans un Masters 1000, moins de cinq ans après sa dernière apparition à Bercy (2010).

La seule victoire sur Berdych, sur la terre de Roland-Garros

Constant dans le jeu, agressif, avec un physique à la hauteur (comme souvent) et une belle maîtrise de ses nerfs, le Français a passé moins d'une heure pour se défaire d'un Bulgare qui avait sorti, la veille, le tenant du titre Stan Wawrinka. La tête de série N.9 n'a jamais pu trouver son rythme. Il a rapidement été mis sous pression par la puissance de feu de la tête de série N.14. Après avoir fait un beau déjeuner avec Roger Federer, il s'est offert une belle bouchée de celui qu'on surnomme "baby Federer". Vingt-quatre minutes pour boucler la première manche sur une demi-volée amortie dans le filet du 11e mondial, et 32 pour terminer le match, la leçon a été rapide. Et pleine de maîtrise, comme le prouvent les quatre balles de break obtenues et validées par "la Monf". Hier, il avait su serrer le jeu dans le jeu décisif du 2e set alors qu'il était mené 5-3 par Federer... Des signes qui ne trompent pas. Il faut tout de même ajouter que Dimitrov a cumulé les erreurs (27 dans le premier set).

Le 18e mondial fera face à Tomas Berdych en demi-finale. Il ne l'a battu qu'une seule fois en six duels sur le circuit, mais cette rencontre compte beaucoup puisque c'était la seule des deux hommes dans un tournoi du Grand Chelem (Roland-Garros). Et le combat avait été immense, pour se conclure en cinq manches (7-5 au 5e). Et si le 8e mondial n'a concédé des défaites que contre des membres du Top 10 cette année, le Français va sacrément s'en rapprocher. Au minimum, il sera 15e mondial lundi. Et toute série a une fin. Une seule choses est certaine: les deux hommes ne seront pas fatigués par leur quart de finale.

Cette semaine, sur la terre-battue monégasque, Gaël Monfils fait l'étalage d'une maîtrise totale, tant tennistique que mentale, rarement vue chez lui. En une semaine, il a gagné autant de rencontres que lors de ses huit premières participations.

Résulta​ts

Tomas Berdych (CZE/N.6) bat Milos Raonic (CAN/N.4) 5-2 (abandon)
Gaël Monfils (FRA/N.14) bat Grigor Dimitrov (BUL/N.9) 6-1, 6-3

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Masters 1000