Tomas Berdych
Le Tchèque Tomas Berdych en difficultés | AFP - VALERY HACHE

Fognini fait sauter Berdych

Publié le , modifié le

Déjà tombeur de Seppi (N.15) au 1er tour, Fabio Fognini a fait tomber une deuxième tête de série dans le Masters 1000 de Monte Carlo. L'Italien, 32e mondial, s'est offert la tête de Tomas Berdych (N.4), 6-4, 6-2, comme il l'avait déjà fait ici-même en 2009. Fognini affrontera en quarts de finale le vainqueur du match opposant Richard Gasquet (N.7) à Marin Cilic (N.9). Rafael Nadal (N.3) a disposé sans trop de douleurs l'Allemand Kohlschreiber (N.16) 6-2, 6-4 en 1h20. C'est sa 44e victoire consécutive à Monte Carlo.

Fabio Fognini est un joueur fantasque, au jeu atypique, à la concentration très variable. Tomas Berdych est un joueur talentueux, à la nervosité légendaire, et au pied terrien incertain. Tout était donc fait pour que la première grande surprise de ces 8e de finale de Monte Carlo survienne. Et cela n'a pas raté. E le Tchèque a eu beau s'énerver sur le juge de chaise alors qu'il venait de concéder le break dans la deuxième manche (3-2), rien n'y a fait, et il n'a jamais pu renverser la vapeur. Coupable de bien trop de fautes directes, incapable de s'appuyer sur son service, pourtant l'une de ses armes, il cédait une deuxième fois son engagement dans la deuxième manche, laissant le champs libre à l'Italien qui s'imposait 6-4, 6-2 en 1h20 de jeu.

Déjà en 2009, au 1er tour, Fabio Fognini avait battu Tomas Berdych, ici-même, mais en trois manches. Sur une surface qui convient parfaitement à ses variations d'effets et de trajectoires, l'Italien est un véritable poison. Richard Gasquet, s'il parvient à se défaire de Marin Cilic, est prévenu.

Pour son deuxième match de la semaine, Rafael Nadal a remporté sa 44e victoire consécutive à Monte Carlo en disposant sans forcer mais avec sérieux de Philipp Kohlschreiber (N.16) 6-2, 6-4. Aucune balle de break concédée, un break réalisé au meilleur moment dans le deuxième set pour mener (4-3), 1h20 de match, l'Ibère poursuit son chemin. Au prochain tour, il aura peut-être une rencontre beaucoup plus difficile à aborder. En face de lui, le jeune Grigor Dimitrov, 21 ans, réalise un excellent début de tournoi. Après avoir battu Malisse (53e mondial), puis s'être offert Janko Tipsarevic (N.8), le Bulgare a disposé, toujours en deux manches, de Florian Mayer (30e mondial), 6-2, 6-4, en 1h07. Très explosif et dynamique, Dimitrov peut poser de nouveaux problèmes à l'ancien N.1 mondial, qu'il n'a affronté qu'une fois, en 2009, pour une défaite en trois manches sur les courts en dur de Rotterdam.