Novak Djokovic et Andy Murray
Novak Djokovic et Andy Murray | AFP - GETTY IMAGES

Djokovic se défait de Murray à Miami

Publié le , modifié le

En 1h30, Novak Djokovic (N.2) a dominé Andy Murray (N.6) en quarts de finale du Masters 1000 de Miami. Mais l'Ecossais, qui revient depuis le début de la saison de son opération au dos, a prouvé qu'il était sur de bons rails, en donnant bien des soucis au Serbe. Le 20e duel entre les deux hommes a tourné pour la 12e fois en faveur de l'ancien N.1 mondial. Il affrontera le vainqueur du match entre Kei Nishikori et Roger Federer.

C'était leurs retrouvailles. Depuis la finale de Wimbledon 2013, Andy Murray et Novak Djokovic ne s'étaient plus affrontés. Il est vrai que l'Ecossais a été blessé et opéré lors de la deuxième moitié de la saison. Pour leur 20e affrontement, il passait un vrai test, face à un Serbe qui a renoué avec la victoire en s'imposant à Indian Wells la semaine dernière. Cela s'est joué à peu de choses. Et cette défaite, le 6e mondial peut la mettre sur le compte de son manque de matches à ce niveau, de son manque d'habitude depuis son retour.

Deux moments-clés dans le match 

  • Le premier se situe en fin de premier set. Les deux hommes sont à 5-5, Murray se procure une balle de break, sa première du match, mais commet une faute directe. Le 2e mondial conserve son service et sur le premier point au jeu suivant, il vient conclure à la volée, en passant nettement sa raquette dans le camp de l'Ecossais. Aucune réaction, jusqu'à ce que Murray voit sur l'écran géant que son adversaire avait nettement franchi le filet avec sa raquette, ce qui aurait dû lui coûter le point. Du coup, il s'énerve, réclame que le point soit rejoué mais l'arbitre n'accède à aucune de ses demandes. Et c'est sur un break et un jeu blanc que Murray concède le gain de cette première manche (7-5). Et le changement de côté est mis à profit pour poursuivre la discussion avec l'arbitre.
     
  • Le deuxième moment décisif, c'est le milieu du deuxième set. A 2-2, Andy Murray enchaîne un passing-shot de revers suivi au filet pour prendre le service de son adversaire pour la première fois (3-2). Mais il ne parvient pas à garder son avantage et cède son engagement au jeu suivant (3-3). Le Serbe enchaîne trois autres jeux pour s'imposer, après 1h30, 7-5, 6-3. Novak Djokovic se sort du piège, mais Andy Murray se rapproche de plus en plus des meilleurs. Il ne lui manque plus que quelques ingrédients, et notamment retrouver toute sa lucidité durant tout un match.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Masters 1000