Novak Djokovic
Novak Djokovic | GOH CHAI HIN / AFP

Djokovic, Pékin express

Publié le , modifié le

Novak Djokovic a remporté son cinquième titre à Pékin en pulvérisant Tomas Berdych (6-0, 6-1). Injouable, le Serbe confirme qu'il est bien l'homme des fins de saison.

Novak Djokovic n'est pas un pékin moyen. En Chine, le numéro 1 mondial a pleinement justifié son rang en dégageant une impression de facilité écoeurante pour la concurrence. Déjà très à l'aise face à Murray en demi-finale, le Serbe s'est promené face à Berdych pour cueillir son cinquième titre à Pékin après ses sacres de 2009, 2010, 2012 et 2013. Face à un adversaire qui lui réussit toujours bien (16 victoires en 18 matchs avant cette finale), Djokovic a déroulé son tennis tout en cadence qui met au supplice le jeu monolithique du géant tchèque. 

La tête de série numéro 3 du tournoi n'a surtout pas pu s'appuyer sur son service pour récolter des points gratuits et prendre l'avantage dans l'échange. La faute au meilleur relanceur du circuit qui n'a concédé qu'un ace durant tout le match. Pire pour Berdych, ce dernier n'a gagné respectivement que 45% et 22% derrière ses premières et secondes balles. Edifiant. Tant et si bien qu'en fin de match, le Tchèque se tournait, impuissant, vers un ramasseur de balles pour lui demander de jouer à sa place. De toutes façons il n'y avait pas grand chose à faire face à ce Djokovic qui s'adjugeait le 5e titre de sa saison, le 46e de sa carrière. 

Julien Lamotte