Novak Djokovic
Le Serbe Novak Djokovic sur la terre-battue de Monte Carlo | REUTERS - ERIC GAILLARD

Djokovic passe dans la douleur à Monte Carlo

Publié le , modifié le

Un temps douteux après sa blessure à la cheville en Coupe Davis, Novak Djokovic a répondu présent lors de son entrée en lice dans le Masters 1000 de Monte Carlo. Opposé à Mikhail Youznhy, le Serbe a mis un set pour se régler avant d'appuyer ses frappes pour s'imposer, avec difficultés, 4-6, 6-1, 6-4 après 2h15 de match. Le N.1 mondial a assuré l'essentiel, à défaut d'être rassurant dans son jeu.

Des coups droits dans le filet, un incapacité à imposer son rythme, un service sur courant très alternatif, Novak Djokovic n'a pas été impressionnant lors de son premier match à Monte Carlo. N'ayant confirmé sa participation au match que hier en raison de sa cheville douloureuse, il manquait clairement de rythme, de repères, de sensations pour son premier match officiel sur terre-battue cette saison. Et en face, il avait un sacré client, en la personne de Mikhail Youzhny. D'autant que le Russe avait, aujourd'hui, envie de jouer et de se battre. Ce n'est pas toujours le cas, loin de là.

Bien sûr, pour ce 8e match entre les deux hommes sur le circuit, et cette première sur terre-battue, l'ancien 8e joueur du monde n'affrontait pas un homme au sommet de son art. Mais il a su en profiter, il a su hausser son niveau de jeu, bénéficier des fautes adverses tout en l'empêchant de se régler. Après cette première manche perdue, "Djoko" haussait le ton, frappait plus fort, alourdissait ses frappes, et il parvenait à subtiliser l'engagement adverse au quatrième jeu pour mener (3-1) alors qu'il avait eu déjà deux balles de break dans le deuxième jeu. Beaucoup plus agressif et constant, le Serbe dominait nettement les débats pour enlever cette manche avec autorité (6-1).

Tous les compteurs semblaient remis au vert pour le N.1 mondial, d'autant qu'il réalisait le break d'entrée pour mener (2-0), puis (3-1). Mais de nouveau, la machine se grippait. Le 27e mondial retrouvait de la précision dans ses coups en même temps que son adversaire commettait de nouveau quelques fautes, notamment sur cette balle de break où son coup droit finissait dans le filet (3-3). Dos à dos, les deux hommes fournissaient leur effort, délivrant des échanges intenses, spectaculaires et de très bon niveau. Après avoir laissé s'échapper trois balles de break au huitième jeu, Novak Djokovic parvenait enfin à faire la différence au neuvième jeu, sur une amortie dans le filet de Youzhny. Menant (5-4), le N.1 mondial ne lâchait pas sa proie, et après 2h15 de jeu, il finissait la rencontre et se qualifiait pour le 3e tour. Sa cheville a tenu, il n'a pas semblé gêné, il lui faut désormais retrouver son rythme et son niveau. Après la balle de match, il a levé les deux bras au ciel, visiblement  soulagé mais aussi épuisé après un combat de 2 heures et 15 minutes. "Je suis très content d'avoir gagné cette partie, mon premier match sur  terre battue cette saison. Physiquement je ne suis pas à 100%. La cheville ça va, demain on va voir", a déclaré le N.1 mondial dans un français en progrès constants, au micro du stade.