Andy Murray et David Goffin (Bercy 2015)
Andy Murray et David Goffin, leaders respectifs de la Grande-Bretagne et de la Belgique | MIGUEL MEDINA / AFP

BNP Paribas Masters Paris-Bercy: Murray envoie un message fort à Goffin avant la Coupe Davis

Publié le , modifié le

Ils se retrouveront à la fin du mois pour la finale de la Coupe Davis en Belgique mais avant cela Andy Murray a laminé David Goffin (6-1, 6-0 en 53 minutes) en huitièmes de finale du Masters 1000 de Paris-Bercy. Le Britannique, à l'évidence mieux réveillé que son adversaire, prend un léger avantage psychologique face au leader de la sélection belge.

Mercredi, Andy Murray était ravi de savoir qu'il allait affronter David Goffin sur le court central de l'AccorHôtels Arena. Pour "Muzz", il s'agissait de prendre des informations face à un joueur qu'il retrouvera du 27 au 29 novembre prochain en Coupe Davis. Force est de constater que la principale information, c'est l'homme aux deux titres du Grand Chelem (Us Open 2012 et Wimbleon 2013) qui l'a donnée en écrasant son adversaire sur le score ahurissant de 6-1 et 6-0 en moins d'une heure de jeu ! "Je n’étais pas prêt mentalement et physiquement à combattre des heures", a raconté Goffin après la partie. Difficile de douter de ses déclarations quand on a vu son attitude passive sur le court. Il faut dire que le début de match supersonique de son adversaire ne l'a pas vraiment aidé. "Je ne me sentais simplement pas bien sur le court aujourd’hui", a reconnu le 16e joueur mondial.

"Différent sur la terre battue"

Débordé de toutes parts, David Goffin ne s'est pourtant pas montré inquiet dans l'optique de la Coupe Davis. "Dans trois semaines, ce sera une autre surface, a-t-il expliqué faisant référence à la terre battue. Je pense que ce sera un avantage pour moi, je me sens bien sur cette surface." Les supporteurs du Belge se souviendront que c'est sur l'ocre de Roland-Garros que Goffin s'était révélé au grand public en atteignant les huitièmes de finale en 2012 (battu par Federer. Mais depuis, le Wallon n'a pas connu de grands résultats sur cette surface, au contraire d'un Murray, triple demi-finaliste Porte d'Auteuil et vainqueur à Madrid cette saison. "Évidemment, ce sera différent sur la terre battue mais je pense que je peux bien jouer sur cette surface", pense Murray.

"S'il joue comme ça..."

Impressionnant de facilité ce jeudi à Bercy, Murray aura disputé entre temps le Masters à Londres et aura moins de temps que ses adversaires pour se préparer mais le numéro 3 mondial est confiant dans sa capacité à s'adapter. "Je ne sais pas à quel point la surface sera rapide. Si c’est le cas, ça aidera mon service, si c’est lent, je peux ralentir le jeu et miser sur mon physique", a-t-il détaillé. De son côté; Goffin estime qu'il est plus à l'aise sur terre battue. Néanmoins, le Belge redoute à demi-mot une nouvelle grande performance de Murray. "S’il joue comme ça, qu'il refait le même match, qu’il touche toutes les lignes, tant mieux pour lui… C’est un champion". Si ça, ce n'est pas un avantage psychologique...