Andy Murray et Richard Gasquet
Andy Murray et Richard Gasquet s'affrontent pour une place dans le dernier carré à Bercy | AFP

BNP Paribas Masters Paris-Bercy - Gasquet-Murray: au bon souvenir de 2007

Publié le , modifié le

Brillant avant l’abandon de Nishikori, Richard Gasquet affronte en quart de finale du Masters 1000 de Paris-Bercy, le joueur du « Big Four » qui lui réussit le mieux : Andy Murray. Un joueur qui a impressionné depuis le début de semaine mais que Gasquet avait battu dans la même salle il y a huit ans.

Question : quel est le bilan cumulé de Richard Gasquet face aux membres du fameux "Big Four" ? Six victoires pour 47 défaites. Voilà pour la mauvaise nouvelle. Maintenant la bonne: sur ces six victoires, trois ont été obtenues face à Andy Murray avec qui Richard Gasquet croisera le fer pour une place dans le dernier carré du BNP Paribas Masters ce vendredi. Le Britannique a pour le moment réussi un tournoi en tout point parfait avec deux victoires impressionnantes face à la pépite Borna Coric puis face au Belge, David Goffin. Pour Gasquet, c'est un tout petit peu moins bien avec une victoire convaincante mais pas simple sur Leonardo Mayer avant une partie très solide contre Kei Nishikori, sixième joueur mondial. Habilement placé en début de programme, ce Gasquet-Murray doit mettre le feu à Bercy si tant est que le Biterrois joue à son meilleur niveau comme face au Japonais.

Deux joueurs qui se craignent

Tour à tour questionnés sur leur prochain adversaire, Gasquet et Murray ont montré beaucoup de respect l'un pour l'autre, sans surprise dans ce circuit aseptisé mais avec sincérité. "C’est un joueur difficile à affronter, il peut frapper de jolis coups. Il peut trouver des beaux angles", estime Murray. Pour Gasquet, "Murray c’est l’un des meilleurs joueurs du monde. Il est très difficile à battre à chaque fois. Il fait très peu de fautes directes, il joue tous les points, il retourne tout, il sent extrêmement bien le jeu". Au contre du Britannique, le Français va répondre par ses revers supersoniques qui plaisant tant au public parisien qui attend encore une vraie raison de s'enflammer cette semaine.

Bercy, un Gasquet-Murray l'avait déjà enflammé. C'était en 2007, il y a huit ans déjà. Dans sa course vers le Masters, le Français avait fait tomber un Murray pas encore tout à fait aussi solide que maintenant. Et si une victoire face à "Muzz" n'offrira pas une place dans les huit à Gasquet, elle lui ouvrira les portes du dernier carré et lui assurera sans doute la place de premier remplaçant à Londres. Le tout en confirmant aussi une superbe saison, sa meilleure depuis... 2007 justement. De son côté Murray vise un troisième Masters 1000 cette saison et la place de numéro 2 mondial qu'il pourrait chiper à Roger Federer. Sans Grand Chelem (comme en 2014), le Britannique peut réussir une superbe saison néanmoins avec un troisième Masters 1000 dans sa besace (après Madrid et Montréal) et la perspective de remporter la Coupe Davis en fin de saison. En Coupe Davis justement, Murray et Gasquet s'étaient évités au Queen's en juillet dernier avant de se retrouver au Canada pour une victoire du Britannique. La revanche est pour ce vendredi à Bercy.