Murray Bercy
Andy Murray devient numéro 1 mondial. | FRANCK FIFE / AFP

BNP Paribas Masters : Milos Raonic forfait pour la demie, Andy Murray nouveau numéro 1 mondial

Publié le , modifié le

Le Canadien Milos Raonic a annoncé son forfait quelques heures avant sa demi-finale de Masters à l'AccorHotelArena contre Andy Murray. Le numéro 5 mondial souffre d'une déchirure au quadriceps et devrait être absent entre cinq et dix jours. Sa présence au Masters de fin d'année à Londres n'est pas encore officiellement remise en cause, mais semble compromise. Ce forfait de dernière minute propulse Andy Murray en finale face à John Isner et à la place de numéro 1 mondial. L'Ecossais, sans jouer, succède à Novak Djokovic.

Une seule demi-finale a été jouée ce samedi à Bercy mais on connaît déjà l'affiche pour la finale de dimanche. Par quel miracle? C'est simple, dans la première demie, John Isner a torpillé Marin Cilic en deux manches 6-4, 6-3 en 1h11 de jeu. Et juste avant que l'Américain ne conclue sa demie face au Croate, on apprenait le forfait de Milos Raonic qui devait affronter Andy Murray dans la deuxième demi-finale. Un forfait à la dernière minute en raison d'une déchirure au quadriceps.

Impressionnant vainqueur de Jo-Wilfried Tsonga en quarts de finale vendredi soir, le Canadien a surpris tout son monde à Bercy. Il ne semblait pas mal en point face au Français. En conférence de presse, le numéro 5 mondial a annoncé qu'il serait absent cinq à dix jours. Pour l'instant, sa présence parmi les huit joueurs en lice pour le Masters de Londres est toujours d'actualité, mais rien n'est moins sûr désormais. S'il devait déclarer forfait, c'est le Tchèque Tomas Berdych qui prendrait sa place au tournoi des Maîtres.

Murray plus vieux nouveau numéro 1 mondial

Milos Raonic était le dernier espoir de Novak Djokovic. Lui seul pouvait empêcher Andy Murray de devenir numéro 1 mondial, encore fallait-il disputer cette demi-finale et la remporter. Le Canadien, par son forfait, a déroulé le tapis rouge à Andy Murray qui s'assoit sur le trône de l'ATP sans jouer. Sans même transpirer. L'Ecossais, 29 ans, devient le plus vieux nouveau numéro 1 mondial depuis John Newcombe qui était accédé au sommet à 30 ans, au mois de juin 1974. Il sort vainqueur de sa course-poursuite avec Novak Djokovic qui avait plus de 8000 points d'avance sur son rival après son succès à Roland-Garros.

Mais l'été est passé par là et l'automne aussi. Si on prend en compte le tournoi de Madrid, finaliste face au "Djoker", il a remporté 59 des 64 matches qu'il a disputés depuis. Depuis le retour d'Ivan Lendl dans son camp en juin, c'est presque du 100% avec 45 victoires en 48 matches, dont deux impressionnantes séries. D'abord une de 22 succès de rang entre son premier tour au Queen's (14 juin) et sa défaite en finale à Cincinnati (21 août) . Puis, une de 18 succès, toujours en cours, qui a débuté au premier tour à Pékin au début du mois d'octobre. Depuis juin, il a remporté 6 tournois 8 dont Wimbledon et les JO. Une manière de rappeler que si Djokovic a nettement vu son niveau et son avance fondre, Murray a fait ce qu'il fallait pour aller le chercher.

Benoit Jourdain @BenJourd1

Masters 1000