Andy Murray et drapeau Ecosse derrière Bercy 2016
C'est à Bercy que le règne d'Andy Murray doit commencer... | MIGUEL MEDINA / AFP

BNP Paribas Masters : John Isner se dresse devant Andy Murray

Publié le , modifié le

Qui est David ? Qui est Goliath ? Entre John Isner et Andy Murray, cette métaphore est aussi insolite que paradoxale. Si l'Américain, par son physique de colosse (2,06m), impressionne, Andy Murray se présente comme l'ultra favori de cette finale du BNP Paribas Masters 2016 (15h). Pour cause ? Il est numéro un mondial depuis hier après-midi. Si l'Américain semble imperturbable grâce à un service encore plus dévastateur que d'habtiude, la forme, l'aura et la détermination d'Andy Murray semblent encore plus incassables. La confrontation peut faire des étincelles, mais l'Ecossais voudra sans aucun doute fêter dignement son sacre.

"Andy (Murray) est un très grand joueur, l'un des plus grands d'ailleurs. Je ne l'ai jamais battu auparavant et Cilic non plus, je ne l'avais jamais battu avant ce match. Si je veux avoir une chance demain (ce dimanche), il va falloir que je joue très, très bien, parce qu’Andy est à son meilleur niveau en ce moment." Si cela parait légitime, même l'adversaire le craint. John Isner, 27e mondial avant Bercy, est conscient qu'il va affronter le meilleur joueur du monde. C'est officiel en tout cas depuis hier 15h31 environ. Moment choisi par Milos Raonic d'annoncer en conférence de presse son forfait pour la demi-finale qui devait l'opposer à Andy Murray. Depuis, les deux hommes ont pu se reposer, dormir et se préparer mentalement à cette finale de titans. 

A lire aussi : Andy Murray, le premier Roi d'Ecosse

L'Américain devra donc s'appuyer sur ses certitudes et elles restent limitées à comparer du volume de jeu incroyable d'Andy Murray. Limitées, certes, mais clairement dévastatrices puisque John Isner a retrouvé toute sa superbe au service. 209km/h de moyenne pour 92% de première balle hier contre Marin Cilic, bref, le bilan est affolant : le géant de Greensboro cumule déjà 88 aces dans le tournoi, en cinq matches seulement ! D'ailleurs, avec 1141 aces en 2016, il a dépassé hier Ivo Karlovic tout en haut de la hiérarchie des gros serveurs. Murray est donc prévenu, il fait face à un colosse en pleine forme qui voudra contrarier le début de son règne. Nul doute que le Britannique aura de quoi répondre...

45 victoires pour 2 défaites

Pas besoin de faire un dessin. Depuis Roland-Garros, remporté par Novak Djokovic, Andy Murray est insaisissable. Il pèse pas moins de 45 victoire pour seulement... 2 petites défaites. C'est dire la forme surréaliste du Britannique qui voudra en plus de ça assurer pour sa première en tant que futur numéro un mondial. Remporter le BNP Paribas Masters lui permettrait de prendre 405 points d'avance sur son rival serbe, autant dire qu'il ne voudra pas laisser passer cette occasion à une semaine du Masters de LondresMurray foulera donc le Central de Bercy avec un seul leitmotiv. Faire honneur à sa nouvelle couronne.