Jo-Wilfried Tsonga
Le Français Jo-Wilfried Tsonga au service | AFP - MIGUEL MEDINA

BNP Paribas Masters: Jo-Wilfried Tsonga, qualification autoritaire à Bercy

Publié le , modifié le

Pour son entrée en lice dans le BNP Paribas Masters de Bercy, Jo-Wilfried Tsonga a confirmé son retour en forme, entrevu la semaine dernière à Vienne. Au 2e tour, l'Espagnol Albert Ramos-Vignolas a été vaincu 6-3, 6-4 en moins de 1h15 de jeu. Aucune balle de break concédée, 14 aces réalisés, le Manceau, tête de série N.11, affrontera le Japonais Nishikori (N.5) en 8e de finale. 1h20 sur le court pour Novak Djokovic (N.1), tombeur avec sérieux de Gilles Muller 6-3, 6-4.

Quarts de finaliste à Shanghaï et finaliste à Vienne, Jo-Wilfried Tsonga est de retour. Le 13e mondial n'a pas encore battu un joueur mieux classé que lui, mais au moins ne perd-il plus face à des adversaires plus "faibles", comme Gilles Muller à Rio ou Steve Johnson à Cincinnati. Et surtout, malgré son changement de technique au service, il retrouve peu à peu une belle efficacité dans cet exercice, tout en ménageant son genou qui a tant grincé cette saison. 

L'Espagnol Albert Ramos-Vignolas s'en est aperçu sur le court central de Bercy. Sur ce terrain qu'il a conquis en 2008, le Manceau a en effet distillé la bagatelle de 14 aces, avec une moyenne de 69% de réussite en premières balles, et surtout 94% de points gagnés lorsque sa première balle passe. "J'ai eu de bonnes sensations aujourd'hui, cela faisait très, très longtemps que je n'avais pas des stats comme ça au service notamment (quand je dis « très, longtemps », c'est très, très, très longtemps)", déclarait le Français en conférence de presse. "J'ai fait mon meilleur match au service depuis plusieurs années, je pense."

Nishikori, un autre cap à franchir

L'Espagnol, s'il n'est pas le plus à l'aise sur les surfaces rapides, est tout de même 26e mondial. Mais il a été incapable de se procurer la moindre opportunité de s'emparer de l'engagement du Français. La semaine passée, les deux hommes s'étaient déjà croisés à Vienne, pour un succès déjà en deux manches de Tsonga, mais avec un jeu décisif. Quelques jours après, la domination a été plus sereine. C'est la 6e fois en autant de duels que l'Ibère s'incline contre cet adversaire.

Pour le protégé de Thierry Ascione, cap sur Kei Nishikori (N.5), un homme qui l'avait éliminé en 8e de finale à l'Open d'Australie en début de saison et qui l'a battu à cinq reprises en sept matches. Un sacré test donc face au Japonais, qui sort lui-aussi d'une finale perdue, contre Cilic, à Bâle. "Pour moi, cela va être important de très bien servir mais aussi d'être solide dans le jeu, d'être agressif, de lui montrer que ça va être un match difficile et que je vais répondre présent", annonce Tsonga.

Djokovic serein et sérieux

Pas de frayeur, pas de coups d'éclat. Novak Djokovic a fait une entrée toute en sobriété dans le Masters 1000 de Bercy. Depuis sa défaite en demi-finale à Shanghaï face à Bautista Agut, le Serbe n'avait plus joué sur le circuit. Contre Gilles Muller, qu'il avait toujours battu dans le passé, le N.1 mondial a fait le travail. Sans plus. Une seule balle de break à écarter, 90% de points gagnés sur sa première balle, "Nole" l'a emporté 6-3, 6-4.

Après cette bonne entrée en matière face au Luxembourgois, Djokovic va monter en pression, puisqu'il affrontera en 8e de finale Grigor Dimitrov. Tête de série N.14, le Bulgare avait bénéficié de l'abandon de Baghdatis pour se qualifier. Il sera donc en pleine forme physique pour défier un joueur qu'il n'a battu qu'une seule fois en six rencontres: en 2013 sur la terre battue de Madrid. Mais cela fait deux ans que les deux hommes ne se sont pas croisés.

Simon au forceps

Gilles Simon n'a pas eu droit au court Central, mais il a eu droit à un joli bras de fer. Comme il les aime... Avec un autre spécialiste des matches à rallonge: Roberto Bautista Agut. Plus de 2h20 de jeu, voilà le temps que les deux hommes ont passé sur le banc. N'allez pas chercher un match de serveurs: Gilles Simon a commis 6 doubles fautes pour 5 aces, l'Espagnol a fait un ratio de 2-3. Mais tactiquement, et dans l'endurance en fon de court, ce sont deux métronomes.  La dernière fois qu'ils s'étaient affrontés, c'était en 2014, à Tokyo, pour le premier succès du Français sur cet adversaire en quatre matches.

A Bercy, Gilles Simon a non seulement gagné son ticket pour les 8e de finale, mais il a aussi accroché à son palmarès son 3e Top 20 de la saison. Après Cilic à Miami, et Wawrinka à Shanghaï, voilà Bautista Agut. Et en 8e de finale, Tomas Berdych s'avance, un joueur qu'il a battu à sept reprises en douze matches.

Résultats du 2e t​our

Novak Djokovic (SRB/N.1) bat Gilles Muller (LUX) 6-3, 6-4
Marin Cilic (CRO/N.9) bat Ivo Karlovic (CRO) 7-6 (9/7), 6-2
David Goffin (BEL/N.8) bat Nicolas Mahut (FRA) 7-6 (7/5), 6-3
Jack Sock (USA) bat Dominic Thiem (AUT/N.6) 6-2, 6-4
Kei Nishikori (JPN/N.5) bat Viktor Troicki (SRB) 6-2, 7-5
Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.11) bat Albert Ramos (ESP) 6-3, 6-4
Pablo Cuevas (URU/N.16) bat Paolo Lorenzi (ITA) 6-1, 6-2
Gilles Simon (FRA) bat Roberto Bautista (ESP/N.10) 2-6, 6-1, 7-6 (8/6)
Lucas Pouille (FRA/N.13) bat Feliciano López (ESP) 6-7 (1/7), 6-3, 6-4

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Masters 1000