Andy Murray
Andy Murray | JOHANNES EISELE / AFP

Bercy, la course aux dernières places au Masters

Publié le , modifié le

L'ultime Masters 1000 de la saison, à Paris-Bercy, va délivrer indirectement les derniers billets pour le Masters de Londres. Si Djokovic, Federer, Wawrinka sont déjà qualifiés de même que Cilic, et Nadal forfait, il reste encore quatre places à attribuer. Andy Murray, Kei Nishikori et Tomas Berdych sont bien placés. Pour intégrer le tournoi final de la saison 2014, il faudra un petit miracle pour Dimitrov et Raonic.

Novak Djokovic et Roger Federer sont des habitués du Masters. Le Serbe, tenant du titre et N.1 mondial, est bien évidemment déjà qualifié avant même le début du Masters 1000 de Paris-Bercy. Le Suisse, qui l'a remporté à six reprises dans sa carrière, l'est aussi. Un an après sa première apparition, Stan Wawrinka a également son ticket. Rafael Nadal, finaliste l'an dernier, pouvait prendre le chemin de Londres mais il a préféré mettre un terme à sa saison pour être opéré de l'appendicite. Vainqueur de l'US Open, Marin Cilic y fera ses premiers pas.

Les autres joueurs sont encore dans les starting-blocks. Andy Murray, 5e à la Race, est le premier sur la liste. En atteignant les quarts de finale du tournoi parisien, l'Ecossais sera qualifié pour Londres. Pour le Japonais Kei Nishikori, rejoindre son tombeur en finale de l'US Open, Cilic, passera par une présence en demi-finale, comme le Tchèque Tomas Berdych. Chacun d'eux a l'avantage d'avoir son destin en mains, et de pouvoir atteindre le Masters même s'ils ne remplissent par leurs objectifs, en fonction des résultats de leurs rivaux. Pour David Ferrer, vainqueur en 2012, les portes du Masters passeront par une finale. Ou pas.

Car pour sortir l'un de ses quatre hommes de la course, Milos Raonic et Grigor Dimitrov doivent réaliser des exploits. Le Canadien doit tout simplement remporter le tournoi, ce qui constituerait son premier sacre dans un Masters 1000. Il n'a atteint une finale qu'une seule fois dans sa jeune carrière, l'an dernier à Montreal. Pour le Bulgare, il faudrait qu'il atteigne les demi-finales, et qu'au moins deux des quatre joueurs placés devant lui soit éliminé rapidement. Il n'a donc pas totalement son destin en mains.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Masters 1000