Jo-Wilfried Tsonga
Jo-Wilfried Tsonga à la volée | AFP - JOHANNES EISELE

Bercy: Diminué, Tsonga ne verra pas les quarts

Publié le , modifié le

Jo-Wilfried Tsonga a été éliminé du Masters 1000 de Paris-Bercy par la tête de série numéro 5, Tomas Berdych, en deux sets 6-3, 6-4 en 1h21 de jeu. En délicatesse avec son genou gauche, il a d'ailleurs fait appel au kiné, le Français n'a pu défendre totalement ses chances malgré un retour au mental en toute fin de rencontre. En demi-finale, Berdych retrouvera Novak Djokovic tombeur de Gilles Simon.

Bercy attendait un joli duel entre Berdych et Tsonga et attendait surtout que son poulain puisse défier Djokovic vendredi, il n'en sera rien. Le huitième de finale entre le Tchèque et le Français a été à sens unique, la faute à un Berdych efficace et un genou gauche de Tsonga qui l'a fait souffrir tout au long de la partie, au point que le Manceau a demandé un temps-mort médical pour se faire manipuler. Une intervention finalement inutile même si "Jo" est remonté de 4-0 à 4-3 dans la seconde manche avant de s'incliner finalement en deux sets 6-3, 6-4.

"Ma douleur ? Ça fait 12 ans que je l'ai"

Bien qu'il a reconnu que son genou le faisait souffrir, Jo-Wilifried Tsonga a refusé de s'en servir comme une excuse. "Je ne crois pas que j’ai perdu à cause de mon genou, j’ai joué contre un adversaire de qualité. Il a fait un bon match, il m’a maintenu la tête sous l’eau. Je n’étais pas à la hauteur", a expliqué le 10e joueur mondial. A la question, "de quand date cette douleur au genou ?", le Français a répondu, hilare, par un "si je te dis douze ans, ça te va ?".

Face à Berdych, Tsonga sait qu'il n'a pas le droit à beaucoup d'erreurs: ". Il m’empêche souvent de jouer mon jeu qui est similaire au sien", explique-t-il. Et quand Tsonga est un peu diminué comme aujourd'hui, quoiqu'il en dise, le Tchèque n'a pas beaucoup de mal à prendre le dessus. Le Français se tourne désormais vers la saison prochaine qu'il espère fructueuse après une année 2014 ponctuée par une demi-finale à Roland-Garros et une finale à Shanghaï mais aussi un début de saison miné par la blessure.