Benneteau en quarts de finale

Benneteau en quarts de finale

Publié le , modifié le

Julien Benneteau s'est qualifié pour les quarts de finale du Masters 1000 d'Indian Wells en battant l'Espagnol Feliciano Lopez 6-3, 7-6 (7/4). Benneteau, 32 ans, est le dernier Français en lice sur le ciment californien. Première défaite de la saison pour Stanislas Wawrinka, surpris par le Sud-Africain Kevin Anderson 7-6 (7/1), 4-6, 6-1. Roger Federer et Novak Djokovic, eux, sont passés.

Julien Benneteau, 65e au classement ATP, était arrivé à Indian Wells, sans avoir  dépassé le 2e tour d'un tournoi depuis le début de l'année. En quart de finale, il aura fort à faire avec le N.2 mondial, le Serbe Novak Djokovic, difficile vainqueur du Croate Marin Cilic qui venait de remporter coup sur coup  deux tournois (Zagreb, Delray Beach). Il a fallu trois sets à "Djoko" pour s'imposer (1-6, 6-2, 6-3). Mais plus que l'identité et le standing de son futuradversaire,  Benneteau retient la manière lors de cette rencontre bouclée en deux sets face à Feliciano Lopez 6-3, 7-6 (7/4). "Je suis heureux du résultat, mais aussi du contenu brut et de la façon de  jouer: il y a une certaine justesse", insiste-t-il. Pourtant, en arrivant à Indian Wells, "Bénette" n'avait pas de grandes  certitudes, en tous cas au niveau de ses résultats après des éliminations  précoces à Montpellier, Rotterdam et Marseille qui l'ont fait reculer à la 65e  place mondiale.

Satnislas Wawrinka, lui, est retombé de son nuage face au "modeste" Kevin Anderson. "Je suis déçu, car j'ai été négatif tout le match, je me suis beaucoup  plaint et je ne me suis pas assez battu contre moi-même", a expliqué le récent  vainqueur de l'Open d'Australie. "Physiquement, j'étais peu réactif, je ne l'ai pas mis sous pression,  mentalement, j'étais lent, bref c'était un mauvais jour", a poursuivi "Stan"  qui restait sur 13 victoires de suite après ses succès à Chennai (Inde) et à  l'Open d'Australie. Le Suisse a refusé de présenter ses douleurs au dos qui ont nécessité  l'intervention d'un soigneur comme la raison de sa défaite.

Pas de Wawrinka-Federer en quart

"Je me fais soigner, mais ce n'est pas une blessure. Le kiné m'a dit que  mon dos était tendu. Cette tension, je l'explique parce que j'étais négatif  et nerveux. Mais ce n'est pas pour cela que j'ai perdu. J'ai perdu, parce  qu'Anderson jouait bien", a-t-il insisté. Wawrinka qui disputait son premier tournoi depuis sa victoire à Melbourne  fin janvier, a reconnu "être fatigué": "Tout le monde le dit, après un premier  titre majeur, ce n'est jamais facile les semaines d'après. Il m'a fallu  beaucoup d'énergie pour revenir ici", a-t-il souligné. En quart de finale, Anderson, 18e au classement ATP, sera opposé au  vainqueur du 8e de finale opposant le Suisse Roger Federer, vainqueur de l'Allemand Tommy  Haas. 

En quart de finale, l'ancien N.1 mondial, désormais relégué au 8e rang  mondial, ne retrouvera donc pas son compatriote Stanislas Wawrinka  comme espéré. Federer n'a affronté Anderson, 18e mondial, qu'à une seule reprise en 2013  à Paris-Bercy, match qu'il avait remporté en deux sets 6-4, 6-4. Federer, 32 ans, espère mettre fin à une disette de 18 mois en Masters  1000, son dernier titre dans cette catégorie de tournois remontant à août 2012  à Cincinnati. Federer est pour le moment le seul représentant du top 10 mondial qualifié  en quart de finale, avant le match de Novak Djokovic contre Marin Cilic. Outre l'élimination de Wawrinka mercredi, le Britannique Andy Murray a été  battu par le Canadien Milos Raonic.

AFP

Masters 1000