Daniil Medvedev a remporté le Masters 1000 de Shanghai face à Alexander Zverev.
Daniil Medvedev a remporté le Masters 1000 de Shanghai face à Alexander Zverev. | HECTOR RETAMAL / AFP

ATP Shanghai : Quatrième titre de la saison pour Medvedev

Publié le , modifié le

Homme fort de la fin de saison, Daniil Medvedev a facilement expédié Alexander Zverev en finale du Masters 1000 de Shanghai, dimanche (6-4, 6-1 en 1h14). Le Russe, qui n'a perdu que trois matches depuis fin juillet, remporte son troisième Masters 1000 de suite et son quatrième titre de l'année. Le coup est manqué pour Zverev, qui retrouvait une finale de Masters 1000 pour la première fois depuis Rome 2018.

C'était un duel alléchant entre les deux hommes en forme sur le circuit ATP. Il a vite tourné court : trop puissant, trop précis, Daniil Medvedev a totalement étouffé Alexander Zverev, dimanche en finale du Masters 1000 de Shanghai (6-4, 6-1 en 1h14)

Le Russe, qui a encore montré sa faculté à délivrer des frappes surpuissantes dans des zones compliquées, a rapidement pris le dessus dans l'échange en breakant l'Allemand rapidement. Avant que celui-ci ne lui offre la première manche sur un plateau avec deux doubles fautes de suite. 

Deuxième tournoi de suite sans perdre un set

Le deuxième set a été une formalité face à un Allemand désemparé. Medvedev n'a jamais desserré son étreinte et confirme qu'il est actuellement le meilleur joueur du monde sur le circuit ATP. C'est sa deuxième victoire de suite après Saint-Pétersbourg, à chaque fois sans perdre un set.

Depuis le 31 juillet et le début de la tournée américaine à Washington, il a rallié la finale des six tournois qu'il a disputé (Washington, Rogers Cup, Cincinnati, US Open, Saint-Pétersbourg, Shanghai) pour trois victoires (Cincinnati, Saint-Pétersbourg et Washington). Il n'a lâché que trois matches, deux face à Nadal et un face à Kyrgios. C'est dire son emprise sur cette fin de saison sur dur, alors que se profilent Paris-Bercy puis le Masters.

Pour Sascha, le retour en finale de Masters 1000 n'a pas duré longtemps. Convaincant en octobre, le longiligne Allemand s'était offert le luxe d'écarter Roger Federer en quart de finale. Mais en cette fin de saison, Medvedev s'apparente comme une montagne presque impossible à gravir, pour lui comme pour beaucoup d'autres.