Roger Federer lors du tournoi de Cincinnati.
Roger Federer lors du tournoi de Cincinnati. | MATTHEW STOCKMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

ATP : le Masters 1000 de Cincinnati en 5 questions

Publié le , modifié le

Le Masters 1000 de Cincinnati ouvre ses portes lundi. A l'instar de Rome pour Roland-Garros ou du Queen's pour Wimbledon, le tournoi américain agit comme la répétition générale avant le dernier Grand Chelem de l'année, l'US Open. Voici les 5 questions qui entourent le tournoi de l'Ohio.

• Djokovic-Federer, prêts à temps pour l'US Open ?

C'est sans doute la principale question qui entoure la levée de ce septième Masters 1000 de la saison. Où en sont Novak Djokovic et Roger Federer, absent des courts depuis leur finale homérique à Wimbledon le 14 juillet dernier ?

L'année dernière, le Serbe avait joué la Coupe Rogers avant de se présenter à Mason, tombant au troisième tour au Canada face à Tsitsipas. Il avait ensuite remporté Cincinnati face à...Federer. Le Bâlois a lui calqué 2019 sur 2018, et le tournoi américain sera sa seule répétition avant l'US Open fin août.

Sans compétition, le n°1 et le n°3 ne se verront en tout cas pas en finale, puisqu'ils sont dans la même partie de tableau. Djokovic devrait avoir sur la route des demies Isner, Fognini et Khachanov. Federer pourrait lui se coltiner Medvedev et Tsitsipas. Un bon galop d'essai avant New-York.

• Nadal forfait, une aubaine pour les outsiders ?

Seul membre du "Big Three" a disputer la Coupe Rogers, Rafael Nadal continue son remake de 2018 : victoire à Roland-Garros, demie à Wimbledon et victoire à la Coupe Rogers. Cette fois, c'est Daniil Medvedev qui en a fait les frais au Canada pour le 35e titre en Masters 1000 de l'Espagnol.

Et comme en 2018, le Majorquin a dans la foulée déclaré forfait pour Cincinnati. Lui qui a pour la première fois conservé un titre en Masters 1000 sur dur s'octroie du repos avant l'US Open, où il est assuré d'être tête de série n°2. Au contraire de Djokovic et Federer, Nadal sait où il en est et a un temps d'avance sur ses deux rivaux. Dans un bas de tableau désormais dégagé, Kei Nishikori, Dominic Thiem et Alexander Zverev ont considérablement augmenté leurs chances de rallier la finale dans l'Ohio.

à voir aussi Rafael Nadal domine Daniil Medvedev et conserve son titre au Canada Rafael Nadal domine Daniil Medvedev et conserve son titre au Canada

• Quel leader pour les Bleus sur dur ?

Au vu des récentes performances, Gaël Monfils sera sans doute la meilleure chance française à Cincinnati, mais aussi à New York fin août. Le Parisien, quart de finaliste à Montréal, a du déclarer forfait pour sa demie face à Nadal, qui s’enchaînait dans la foulée samedi soir.

Derrière lui, Richard Gasquet et Adrian Mannarino se sont arrêtés au troisième tour au Canada, mais chacun avec un belle victoire en poche : le scalp de Nishikori pour Gasquet, celui de Cilic pour Mannarino. Enfin, préparation plus inquiétante pour Lucas Pouille, Gilles Simon et Pierre-Hugues Herbert : les trois n'ont pas remporté un match lors de leur préparation pour l'US Open. 

Chez les filles, Caroline Garcia sera la seule Tricolore dans le tableau final. Kristina Mladenovic et Alizé Cornet, qui devaient passer par les qualifications, se sont arrêtées au premier tour. "Kiki"a échoué contre Magda Linette (6-2, 7-5), Cornet est tombée contre Andrea Petkovic (7-6, 6-3).

• Tsitsipas, un vrai coup de mou ?

Excellent lors de la tournée sur terre battue (finaliste à Madrid, demi-finaliste à Rome, 1/8e à Roland-Garros), Stefanos Tsitsipas marque depuis clairement le pas. Le Grec a déjà beaucoup joué en 2019 et semble émoussé physiquement sur la deuxième partie de saison. Il n'a remporté que cinq matches (Edmund et Chardy au Queen's, Paul, Thompson et Paire à Washington) sur ses cinq tournois depuis Roland-Garros.

Sorti au premier tour de Wimbledon par la surprise Thomas Fabbiano, Tsitspas a subi les foudres de Nick Kyrgios à Washington avant de sortir prématurément à Montréal face à Hubert Hurkacz (2e tour). Il n'a plus battu un top 10 depuis Rafael Nadal le 11 mai dernier à Madrid.

• Murray, un retour à quel niveau ?

C'est le coup de coeur de cette édition 2019 : Andy Murray fait son retour en simple, et il a choisi l'Ohio. L'Ecossais, 325e mondial, soigne son retour progressif à la compétition, après avoir remporté le Queen's en double avec Feliciano Lopez et avoir ravi le deuxième tour à Wimbledon avec Herbert. 

En simple, il n'a plus joué depuis sa défaite au premier tour en Australie fin janvier, qui a entraîné son opération à la hanche. Pour sa rentrée, il retrouvera une vieille connaissance : Richard Gasquet, contre qui il mène 8-3, avant de peut-être affronter un plus gros morceau : Dominic Thiem. 

Un retour qui ravit même certains adversaires, à commencer par Nadal : "Cela va être un grand moment pour lui, surtout après la situation qu'il a connue en Australie où il pensait à la retraite. Six mois plus tard, il a l'air en bonne santé, prêt à jouer de nouveau. Je suis heureux pour lui."

à voir aussi Andy Murray va faire son retour en simple à Cincinnati Andy Murray va faire son retour en simple à Cincinnati

Masters 1000