Gasquet Richard 01092011
Richard Gasquet | NICK LAHAM / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Llodra décapité, Tsonga libéré

Publié le , modifié le

Sur quatre Français en lice lors de la 4e journée, un seul s'est imposé. Michael Llodra a été sorti par le Sud-Africain Kevin Anderson, 34e mondial, 6-1, 6-2, 6-2. Gaël Monfils (N.7) s'est incliné contre Juan Carlos Ferrero, 7-6, 5-7, 6-7, 6-4, 6-4 après 4h48 de jeu. Enfin, Richard Gasquet est tombé face au Croate Ivo Karlovic 6-4, 6-2, 2-6, 7-6 (7/4). Seul Jo-Wilfried Tsonga (N.11) a maté Sergei Bubka 6-3, 7-5, 6-2. Roger Federer et Novak Djokovic sont passés.

Tsonga tient son rang, pas Gasquet

Gasquet est tombé sous les coups d'Ivo Karllovic, auteur de 29 aces dans un match de 2 h 37 min. Le Croate a en outre profité du faible rendement au retour de son adversaire, Gasquet ne parvenant à retourner que 55% des services adverses. Karlovic rencontrera l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov (N.22) pour une place  en 8e de finale. "J'ai mal commencé le match, j'ai fait deux premiers sets ignobles", a  expliqué le Français. "C'est énervant de perdre au 2e tour. Mais la vie continue. Ce n'est ni le premier ni le dernier match que je perds". "Cette année en Grand Chelem, je perds contre de gros joueurs (Andy Murray à Wimbledon, Novak Djokovic à Roland-Garros, Tomas Berdych à l'Open  d'Australie). A moi de progresser maintenant. Il y a une belle fin de saison à  faire parce que je joue pas mal", a jugé l'actuel 13e joueur mondial.

Impuissant ! Michael Llodra s'est rarement senti aussi démuni. Michael Llodra s'est retrouvé totalement désemparé sur le court contre ce grand escogriffe de Kevin Anderson, 25 ans, qui avait battu l'Ecossais Andy Murray N.4 mondial, au 2e tour du tournoi Masters 1000 de Montréal, mi-août. Avec cette qualification, il égale sa meilleure performance en Grand Chelem (3e tour de l'US Open 2010). Le serveur Sud-Africain a réussi 84% de ses premières balles (14 aces), contre 48% au Parisien, auteur de 6 doubles fautes. A 29 ans, Llodra vient probablement laissé passer l'une de ses dernières occasions de réaliser un "truc" sur le decoturf de Flushing Meadows.

Jo-Wilfried Tsonga, tête de série N.11, n'a lui pas tremblé. Il a sorti le qualifié Ukrainien Sergei Bubka, fils du célèbre perchiste, 6-3, 7-5, 6-2. Le Manceau, qui a pris cinq fois le service du 207e joueur mondial pour  s'imposer en 1 h 45 min, rencontrera l'Espagnol Fernando Verdasco (N.19) ou le qualifié Turc Marsel Ilhan pour une place en 8e de finale.

Ferrero vient à bout de Monfils

Gaël Monfils (N.7) a fini par craquer. Après presque cinq heures d'un combat acharné où les deux hommes n'ont jamais lâché, Juan Carlos Ferrero -105e mondial- s'est imposé au forceps contre le Parisien, pourtant auteur de 21 aces. Le finaliste de l'US Open 2003 (contre Andy Roddick) a mieux su gérer les points importants d'un duel qui n'a tenu à rien. L'Espagnol a d'abord pris les devants en s'adjugeant le jeu décisif du premier acte avant que Monfils domine les deux sets suivants à l'arrache.

Mais le lauréat de Roland-Garros 2003 a ensuite recollé au score avant de faire la différence à partir du milieu de la dernière manche. Et lorsqu'il a dû servir pour le match, il ne s'est pas crispé, terminant sur un jeu blanc avec notamment un ace et un service gagnant. Une contre performance pour le Français que cette défaite (7-6, 5-7, 6-7, 6-4, 6-4) contre un revenant qui a prouvé qu'il avait encore de beaux restes et qu'il restait surtout un immense combattant. Avec 10 doubles fautes, 81 fautes directes (contre 52) et 50% seulement de montées au filet victorieuses (27/50), Monfils ne pouvait pas gagner. De plus, il n'a converti que 4 balles de break sur 10 (contre 5/16 à son rival). Ferrero rencontrera son compatriote  Marcel Granollers (N.31) pour une place en 8e de finale.

Federer se rapproche du record de Connors

Roger Federer, de son côté, va très bien. Tête de série numéro 3 et placé assez loin du duo Djokovic - Nadal dans les concours de pronostics pour la victoire finale, le Suisse s'est débarrassé sans fioriture de l'Israélien Dudi Sela, trop limité, en trois petits sets, 6-3, 6-2, 6-2. Il enregistre ainsi sa 225e victoire en Grand Chelem. Seul Jimmy Connors (233) a gagné plus de matches en Grand Chelem que le  Suisse, qui a dépassé Andre Agassi (224) avec son succès sur le 93e mondial. "Je suis toujours content quand je sers aussi bien, c'est un grand  avantage", a expliqué le Suisse, dont près de la moitié des services (46%)  n'ont pas pu être retournés par Sela, qui n'a eu aucune balle de break.

Incapable de remporter un tournoi du Grand Chelem depuis plus d'un an et demi, l'ancien leader du tennis mondial n'a pas trop le droit à l'erreur s'il veut enfin concrétiser. Jamais depuis 2002 le Bâlois n'a vécu une saison blanche dans les Majeurs.Il sait fort bien que beaucoup d'observateurs recommenceraient à évoquer sa déchéance en cas de nouvelle contre-performance à New-York...

Djokovic "sur une autre planète"

D'autant qu'il va falloir composer avec un brillant Novak Djokovic. Le N.1 mondial a écoeuré son adversaire du jour, l'Argentin Carlos Berlocq, 74e mondial. Le Serbe, qui avait joué 44 minutes au 1er tour à cause de l'abandon de son adversaire, a enregistré sa 59e victoire en 61 matches cette saison en la  ponctuant d'un coup entre les jambes réussi dans le dernier set. "Ce gars vient d'une autre planète", a indiqué Berlocq. Djokovic qui aura, comme le score ne l'indique pas, perdu deux fois son service, s'est imposé sur le score prometteur de 6-0, 6-0, 6-2 en 1 h 30 min. "Je n'aurais pu mieux jouer dans les deux premiers sets, je me sentais super bien. Tout est agréable quand tu joues ton meilleur tennis", a indiqué le  Serbe, qui a pris tous les jeux de service de l'Argentin (10) et affrontera le  Russe Nikolay Davydenko pour une place en 8e.