Li Na cri de joie 012011
Le cri de joie de Li Na | AFP - TORSTEN BLACKWOOD

Li Na, tout sauf un hasard

Publié le , modifié le

Pour la deuxième fois consécutive, Li Na s'est qualifiée pour les demi-finales de l'Open d'Australie. Très solide sur cette surface, la Chinoise (N.9) a facilement dominé l'Allemande Andrea Petkovic 6-2, 6-4. Son dernier obstacle avant la finale se nomme Caroline Wozniacki. Le Danoise, N.1 mondiale, a peiné pour sortir la coriace italienne Francesca Schiavone 3-6, 6-3, 6-3.

LE TABLEAU FEMININ DE L'OPEN D'AUSTRALIE

"Elle a joué très bien, je pense qu'elle va gagner le tournoi." Le compliment vient de l'Allemande Andrea Petkovic après sa défaite face à Li Na. Prédiction ou juste une bonne impression laissée par la Chinoise ? Avant la réponse sur le court jeudi et éventuellement samedi, tout le monde s'accorde à dire que Li Na a beaucoup progressé depuis sa demie à Melbourne l'an passé. Ecartée par la gagnante, Serena Williams, en deux sets très accrochés, elle a depuis pris de la bouteille en intégrant le top 10 de la WTA. A 28 ans, elle semble à maturité pour dominer ses émotions et imposer son tennis percutant. Mardi matin, si Petkovic avait fait le break dès le premier jeu puis menait 2-1, service à suivre, elle n'a rien pu faire face à la tornade chinoise. Lancée, Li Na a enchaîné cinq jeux de suite pour prendre la manche (6-2). Bis repetita dans le 2e set avec un bon départ de l'Allemande et un nouveau retour de flammes de la 11e mondiale qui concluait sur la mise en jeu de Petkovic alors qu'elle était menée 5-4. "Au début j'étais un peu nerveuse" a commenté la Chinoise qui s'attend à "un nouveau défi" en demi-finale.

Ce défi est représenté par la N.1 mondiale, Caroline Wozniacki. Rarement transcendante mais toujours solide, la Danoise a fait parler sa fraîcheur pour venir à bout de la combattante Francesca Schiavone 3-6, 6-3, 6-3. Wozniacki revient même de loin car elle a dû courir après un break perdu en début de 2e set et une première manche tout à l'avantage de l'Italienne (14 coups gagnants contre 1). Strappée et mal en point, la N.1 du circuit s'acheminait vers la sortie. Mais le tennis est ainsi fait qu'un grain de sable enrayait le jeu de Schiavone et relançait la Danoise. "C'était dur pour moi de trouver le bon rythme et j'ai fait quelques erreurs sur les points importants, a expliqué Wozniaki. Elle jouait vraiment bien. Je me suis juste dit de prendre les balles les unes après les autres et de ne pas baisser les bras." La rage au coeur, elle achevait la marathonienne qui sortait épuisée de son match record contre Kuznetsova (4h44). Il lui faudra toutefois faire beaucoup mieux contre Li Na si elle veut faire taire les critiques et remporter son premier tournoi majeur.