Roland Garros balle prétexte
. | DR

Le tennis doit faire face à une vague de matches truqués

Publié le , modifié le

Le tennis pourrait être devenu la cible privilégiée des parieurs. La Tennis integrity unit (TIU), chargée de surveiller la corruption dans ce sport, a ainsi détecté la bagatelle de 246 matches susceptibles d'avoir été truqués lors de la saison 2015, dont trois en Grands Chelems, a révélé son patron, Nigel Willerton. En 2014, le même organisme n'en avait relevé que 91, et la saison d'avant, seulement 14. En marge de l'Open d'Australie, en janvier, la BBC et le site BuzzFeed avaient annoncé que 16 joueurs du Top 50 mondial étaient soupçonnés de matches truqués au cours des dix dernières années.

C'est le nouveau fléau du tennis. La corruption, via les paris en ligne, semble s'étendre dans le milieu, si l'on en croit les statistiques dévoilées par le directeur de la Tennis integrity unit (TIU), chargée de surveiller tous les phénomènes liés à la corruption. En 2015, 246 alertes auraient été déclenchées par la TIU, alors qu'il n'y en avait eu que 91 l'année précédente, et 14 en 2013. C'est donc une énorme vague qui semble submerger ce sport, alors que l'ATP ne consacre que 0.4% de son budget à la politique anti-corruption. 

Lire aussi: Les matches truqués sont "répandus" dans le tennis

Nigel Willerton certifie qu'il ne connaît pas le nom des 16 joueurs du Top 50 cités dans les enquêtes de la BBC et de BuzzFeed, et précise que seulement 0.2% des matches gérés par l'ATP, c'est-à-dire le plus haut niveau mondial, ont fait l'objet d'alertes pour ces services. La majeure partie des soupçons de matches truqués repose sur des rencontres de moindre niveau, en Amérique du Sud et en Russie.

Reste que lors du dernier Open d'Australie, le New York Times avait révélé qu'un match comptant pour le tableau du double mixte présentait des soupçons de truquage, et avait même conduit les dirigeants d'un site de paris en ligne à suspendre la cotation. En mars 2015, la TIU avait décidé de suspendre deux joueurs après un tournoi mineur, parmi lesquels un Français. Cela avait déjà été le cas des Italiens Starace et Bracciali, en cette même année 2015.

Lire aussi: Matches truqués, l'ampleur d'un phénomène

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze