Rafael Nadal service US Open 09 2010
L'Espagnol Rafael Nadal | AFP - Kevin C. Cox

Le duel Nadal - Djokovic repoussé

Publié le , modifié le

Rafael Nadal, N.1 mondial, et Novak Djokovic, N.3, devront patienter avant d'en découdre en finale de l'US Open: le match programmé dimanche a été repoussé de vingt-quatre heures en raison de la pluie qui tombe sur New York et se déroulera lundi à partir de 22 heures (heure française). C'est la troisième année de suite que la finale de l'US Open sera jouée un lundi.

En cas de victoire, Rafael Nadal entrera dans le club très fermé des joueurs s'étant imposés dans les quatre tournois du Grand Chelem et ajoutera un 9e titre majeur à sa collection, qui compte déjà cinq Roland-Garros, deux Wimbledon et un Open d'Australie. Seuls six joueurs avant lui ont réussi cette performance (Roger Federer, Andre Agassi, Rod Laver, Roy Emerson, Don Budge et Fred Perry). Novak Djokovic, qui a éliminé Roger Federer en demi-finale après avoir sauvé deux balles de match, espère décrocher lui un second succès en Grand Chelem après sa victoire à l'Open d'Australie en 2008. Les deux joueurs se sont déjà affrontés à 21 reprises et Nadal mène par 14 victoires à sept. Mais le Serbe a remporté les trois derniers face à face, disputées en indoor ou sur dur. "C'est vrai que c'est sur le ciment que j'ai mes meilleures chances. Ça ne suffit pas à faire de moi le favori mais c'est un avantage psychologique de savoir qu'en jouant bien, je peux rivaliser lui sur cette surface", indiquait Djokovic samedi soir.

Il arrive également gonflé de confiance après avoir écarté deux balles de match en demi-finale face à Federer, qui l'avait battu en finale à New York en 2007 et en demi-finale ces deux dernières saisons.Le report de vingt-quatre heures lui permettra également de bien récupérer des efforts consentis pour éliminer le Suisse, lui qui disait dimanche ne pas avoir réussi à fermer l'oeil de la nuit. "J'ai même regardé du golf à la télévision mais je n'ai pas réussi à m'endormir à cause de l'adrénaline, je tournais en rond pour tuer le temps", a-t-il également confié.

Mais Nadal, qui n'a pas cédé le moindre set depuis le début de sa quinzaine new-yorkais, est lancé pour sa part sur une dynamique impressionnante qui en fait le favori de cette finale. "C'est un rêve de disputer la finale sur le plus grand central du monde. Cela fait trois semaines que je suis à New York et j'ai beaucoup bossé pour en arriver là. Mon service fonctionne à merveille", avait-il expliqué à l'issue de sa facile victoire sur Mikhaïl Youzhny en demi-finale. Il dit aussi que la priorité de sa saison était de récupérer son titre sur la terre battue de Roland-Garros, chose faite, et qu'il ne devrait pas donc être troublé outre mesure par l'enjeu de cette finale à l'US Open, la première de sa carrière.

Gilles Gaillard