Roger Federer
Roger Federer arbore un large sourire | JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

La saison 2013 en 10 questions

Publié le , modifié le

Novak Djokovic, Roger Federer, Jo-Wilfried Tsonga, Victoria Azarenka et Serena Williams seront encore les vedettes de l'année tennistique pour laquelle nous avons dix interrogations.

Tsonga va-t-il gagner Wimbledon ?
Demi-finaliste ces deux dernières années (sorti par Djokovic en 2011 puis Murray en 2012), Jo-Wilfried Tsonga a toutes les qualités pour gagner sur le gazon londonien. Un gros service, une belle couverture de filet et une capacité à hausser son niveau de jeu sur les points clefs. Mais théoriquement, pour s'imposer, le Manceau doit battre successivement trois des quatre meilleurs joueurs du monde en suivant à partir des quarts de finale. Très compliqué. Pronostic: difficile

Serena va-t-elle reconquérir Roland-Garros ?
Victorieuse sur la terre battue parisienne en 2002 (contre sa sœur Venus), Serena Williams sait qu'elle peut triompher de nouveau sur sa moins bonne surface. Elle reste la meilleure joueuse du monde quand elle le désire et la lourdeur de ses frappes fait également mouche à Paris. Maintenant, elle ne sera jamais vraiment une "terrienne" qui glisse parfaitement et ses coups y seront toujours moins décisifs qu'ailleurs. Ses plus grands revers –dont sa défaite contre Virginie Razzano l'an dernier- ont eu pour cadre la porte d'Auteuil. Pronostic: possible

Federer va-t-il terminer l'année numéro 1 ?
Roger Federer a ravi à Pete Sampras quelques-uns de ses plus beaux records dont le nombre de tournois du Grand Chelem gagnés (17 contre 14) et le nombre de semaines passées en tête du classement ATP (302 contre 286). En terminant l'année 2013 au premier rang mondial, le Suisse égalerait la performance de l'Américain, six fois numéro 1 en fin de saison. Le Maestro en semble capable mais il va se heurter à un problème de taille: Novak Djokovic. Le Serbe est le plus régulier des ténors depuis début 2011. Et "Rodgeur", qui a décidé de ne disputer que 14 tournois en 2013, file sur ses 32 ans… Pronostic: non

La France va-t-elle remporter la Coupe Davis ?
Les nouveaux Mousquetaires n'ont pas fait oublier les anciens, loin de là ! Tsonga, Gasquet, Simon et Monfils étaient annoncés comme les successeurs de Cochet, Lacoste, Borotra et Brugnon il y a quelques années. Le Saladier d'argent s'est dérobé fin 2010 en Serbie lors du dernier jour et il n'est pas certain que la France bénéficie d'une nouvelle chance dans les années à venir. Le tableau 2013 est cependant favorable (Israël puis Argentine –sans Del Potro- ou Allemagne avant une éventuelle demie face aux Tchèques ou aux Suisses, et une finale vraisemblablement contre l'Espagne ou la Serbie à domicile) si les blessures ne viennent pas s'en mêler. Pronostic: oui

Murray va-t-il s'adjuger un autre Majeur ?
Lauréat de l'US Open début septembre, Andy Murray a enfin vaincu le signe indien qui faisait de lui le meilleur joueur du circuit sans titre majeur. L'Ecossais fait désormais partie du gotha et il compte bien confirmer cette année sous la férule de son coach Ivan Lendl. S'il suit les traces du Tchécoslovaque, il peut se préparer un bel avenir. Lendl avait remporté huit titres du Grand Chelem en 7 ans. Murray peut en faire autant d'autant qu'il est assez polyvalent. Il espère surtout triompher à Wimbledon, ce que Lendl n'a jamais fait. Pronostic: probable

Marion Bartoli va-t-elle décliner ?
La Française, finaliste de Wimbledon en 2007, peut-elle grimper dans le Top 5 et (ou) remporter un Majeur ? Ce serait une énorme surprise. Malgré un quart de finale à l'US Open, sa saison 2012 ne fût pas vraiment une réussite dans les grands rendez-vous. Elle a achevé l'année au 11e rang mondial et paraît stagner depuis son superbe printemps 2011 (demie à Paris, quart à Londres). A 28 ans, Bartoli est plus proche de la fin que du début de sa carrière. Et son jeu ne subira pas d'évolution majeure. Pronostic: oui

Nadal va-t-il retrouver son meilleur niveau ?
Rafael Nadal va manquer l'ouverture de la saison en Australie. L'Espagnol n'a pas joué depuis fin juin à Wimbledon et son corps donne des signes de lassitude physique (genou, virus stomacal). Le Majorquin parviendra-t-il à rivaliser de nouveau avec les cadors. A priori, ce sera difficile même si la saison sur terre en dira plus sur son potentiel du moment. En cas d'échec à Roland-Garros, son ultime bastion, il risque de perdre de nombreux points et de nombreuses places au classement. Il pourrait ainsi sortir du Top 10 avant l'été. Pronostic: possible (si son corps le laisse un peu tranquille)

Soderling et Monfils vont-ils rejouer ?
Robin Soderling et Gaël Monfils n'ont plus foulé un court depuis respectivement juillet 2011 et octobre 2012. Le Suédois (28 ans) n'est toujours pas remis de sa mononucléose tandis que le Parisien (26 ans) souffre du genou depuis près de 10 mois. Soderling ne semble pas pressé de revenir. Il souhaite d'abord pleinement récupérer avant de tenter éventuellement un come- back. Monfils, lui, se pose beaucoup de questions après ses rechutes. Leur carrière est-elle compromise ? On n'ira pas jusque là mais il y a péril en la demeure. Plus l'absence est longue, plus c'est dur de revenir. Pronostic: possible (mais pas tout de suite) pour Soderling, oui pour Monfils

Mladenovic va-telle éclater ?
Kristina Mladenovic a tout pour devenir une tenniswoman de très haut niveau, genre Top 20 voire mieux. Dotée d'un fort beau gabarit (1,85 m pour 74 kg), "Kiki" n'a que 19 ans et elle pointe en 96e position au classement WTA. Entraînée par Thierry Ascione, la native de Saint-Pol-sur-Mer a enlevé à Taipei le premier tournoi de sa carrière à l'automne. La blonde d'origine serbe sert fort –parfois à 200km/h- et son coup droit peut faire des ravages. Pronostic: oui

Djokovic va-t-il faire le Grand Chelem ?
Novak Djokovic peut-il réussir l'exploit de remporter les quatre levées du Grand Chelem ? Sachant que Federer ni Nadal –dans leurs meilleures années- ont échoué, la réponse qui vient spontanément est négative. Et puis, quand on regarde de près les résultats dans les Majeurs du numéro 1 mondial depuis deux ans (8 tournois disputés, 4 succès, 2 finales, 2 demi-finales), on se dit que Djokovic possède de réelles chances de conclure. Il joue bien partout, a déjà gagné à Melbourne, Wimbledon et New York, et il n'était pas si loin de Nadal en juin dernier à Roland-Garros. S'il venait à conserver son titre en Australie puis à terrasser l'Espagnol sur son terrain de prédilection, il serait en position de force pour conclure ensuite (le premier depuis Jim Courier en 1992 à avoir fait la moitié du chemin). Pronostic: possible plus que probable.