Richard Gasquet volée de revers US Open 2010
Richard Gasquet | Getty Image

Gasquet/Monfils, le temps des copains

Publié le , modifié le

Pas un Français n'avait mis les pieds en quarts de finale à Flushing Meadows depuis Arnaud Clément en 2000. Ce sera chose faite cette année puisque Gaël Monfils, 19e mondial, et Richard Gasquet (38e) s'affrontent lundi dans un huitièmes de finale fratricide, le mot n'est pas trop fort. Le Parisien et le Biterrois se connaissent depuis leur adolescence et ils se considèrent tous deux comme de vrais amis.

Ils ne se ressemblent pas et pourtant ils s'apprécient. Sans aller jusqu'à dire qu'ils sont les deux meilleurs amis du monde, Gaël Monfils et Richard Gasquet restent des très bons potes. Leur amitié a débuté dans les sélections de jeunes lorsque "Richie" dominait tous ses concurrents et s'est poursuivi ensuite avec la montée en puissance de "La Monf", aujourd'hui devant au classement ATP. Les deux hommes ont connu le succès assez tôt par rapport à des joueurs comme Tsonga et Simon. Très tôt même pour Gasquet qui s'est révélé au grand public en matant Roger Federer en quarts de finale de Monte Carlo en 2005. Monfils a mis un tout petit peu plus de temps pour tutoyer les cadors mais il s'est bien rattrapé depuis. Certes, les deux joueurs n'ont pas réalisé une très grande saison en termes de résultats (Gasquet a tout de même gagné à Nice juste avant Roland-Garros) mais ils reviennent progressivement vers le Top 15 mondial qu'ils ne désespèrent pas d'intégrer très prochainement. Gasquet a déjà atteint le rang 7 tandis que Monfils pointait encore en 9e position en début d'année 2009.

Sur la pente ascendante

Cette confrontation franco-française permettra à l'un d'eux d'établir sa meilleure performance en Grand Chelem depuis longtemps. Monfils disputera son septième 8e de finale en Grand Chelem, son troisième consécutif à New York, avec une demi-finale à Roland-Garros en 2008 comme meilleur résultat. Pour Gasquet, ce sera le huitième 8e de finale et lui aussi compte une demi-finale (Wimbledon 2007) comme point de référence. Mais tout ça concerne le Gasquet d'avant "l'affaire" (contrôle positif à la cocaïne pour lequel il a été blanchi fin 2009). Car avant l'US Open 2010, sa dernière victoire en Grand Chelem remontait à janvier 2009 en Australie. "C'est vrai que je n'ai plus joué de 8e de finale en Grand Chelem depuis longtemps (Wimbledon 2008), concède Gasquet. Mais l'an dernier, je suis passé très près en Australie (10-12 au 5e set contre F. Gonzalez)."

"Un match sympa"

Qu'est-ce qui fera la différence entre les deux copains ? "Je trouve qu'il joue mieux, il se met à gagner des matches importants", avance d'emblée Monfils. "Il a eu un peu de mal à revenir (après son affaire), mais il le fait progressivement. Je pense qu'il est plus solide qu'avant mentalement car son histoire lui a fait prendre du plomb dans la tête. Richard est plus talentueux que moi sur certains plans, il sait mieux s'adapter aux conditions de jeu. Mais je pense que je suis plus costaud que lui physiquement et peut-être aussi un peu mentalement. Il a un jeu pour me gêner, alors à moi d'imposer le combat physique. Mais il ne faudra pas oublier de s'amuser. On est de bons amis." Propos corroborés par l'intéressé: "J'aime bien jouer contre Gaël, je suis content d'arriver en deuxième semaine et de jouer contre lui. C'est quelqu'un que j'apprécie, c'est important quand quelqu'un n'est pas bien de le soutenir (Monfils lui avait apporté son soutien pendant ses problèmes extra-sportifs). Le fait de le jouer ne me mettra aucune pression particulière. C'est un match sympa à jouer." Alors: le physique, le mental et l'exubérance d'un côté, le talent, la technique et la discrétion de l'autre, et l'amitié au centre du court ? Ce serait aller un peu vite en besogne et oublier que le tennis reste d'abord un sport individuel. Même si la poignée de main d'après match sera forcément plus chaleureuse qu'avec un joueur lambda.

Ce match revêt un caractère un peu particulier car il intervient juste avant l'annonce de la sélection livrée par Guy Forget dans l'optique de la demi-finale de la Coupe Davis, France/Argentine. Nul doute que le résultat intéressera beaucoup le capitaine tricolore à l'heure de dresser sa liste.