federer dubai
Roger Federer appliqué | AFP

Federer impérial face à Djokovic

Publié le , modifié le

Roger Federer s'est offert une place en finale du tournoi de Dubai en sortant le tenant du titre, Novak Djokovic (3-6, 6-3, 6-2) en 1h45. Lors d'une demi-finale très relevée, le Suisse a démontré qu'il avait encore largement de quoi aller chercher un nouveau sacre dans un Grand Chelem. Il retrouvera en finale le Tchèque Tomas Berdych.

Dès les premiers échanges, les heureux spectateurs ont senti qu'ils allaient assister à une rencontre de très haut niveau. C'est un Djokovic très appliqué et bien décidé à imposer son rythme qui a pris rapidement l'ascendant, notamment dans les échanges de fond de court. Pris à la gorge, et malgré une bonne défense, le Suisse ne pouvait tenir le rythme et se voyait ainsi pris de vitesse sur son jeu de service. Fort de ce break (2-0), le Serbe enfonçait le clou grâce à une première balle bien plus performante que celle de son adversaire (72% contre 55%), mais Federer ne lâchait rien et reprenait des couleurs en se montrant plus agressif. Malgré une balle de break non convertie, l'ancien N.1 mondial sentait qu'il avait sa chance face au redoutable serbe, qui commettait de plus en plus souvent des fautes directes.  Même s'il était mené 5-3, le natif de Bâle régalait le public avec des coups dont il a le secret, à l'image d'une volée amortie de toute beauté. "Djoko" remportait finalement cette première manche 6-3.

Un Djokovic plus nerveux 

Le deuxième set repartait sur un même rythme, mais cette fois, Federer se montrait plus offensif et sa prise de risques s'avérait payante face à la défense extraordinaire du "Djoker". Ce dernier se montrait bien moins performant et montrait même quelques signes de nervosité qui se traduisaient par un nombre plus important de fautes directes. Avec des attaques de revers long de ligne, un service irréprochable, et accessoirement une petite interruption due à la pluie alors que le Serbe était mené 3-2, 0-30 sur son service, le match tournait cette fois en faveur du Suisse. Menant logiquement 5-3, il était en position idéale pour égaliser à une manche partout. Encouragé par un public acquis à sa cause, Federer enlevait le deuxième set 6-3 sur un jeu blanc et son deuxième ace de la partie.  

Novak Djokovic en extension
Novak Djokovic en extension

Un double break pour Federer

A l'entame du troisième set, c'était encore Federer qui prenait les devants en empochant le service adverse, et même si Djokovic ne déméritait pas en défense, le joueur de 32 ans confirmait finalement son break (2-0). Face au spectacle proposé, les spectateurs du Court central ne cachaient pas leur admiration, et l'ambiance était au niveau du tennis proposé par les deux virtuoses. Les "Roger, Roger" fusaient à chaque jeu, et le vent semblait avoir définitivement tourné en faveur de l'homme aux 17 titres du Grand Chelem. S'appuyant sur un exceptionnel sens de l'anticipation et des passings laissant sur place le Serbe, Federer s'offrait un double break pour prendre le large et mener 4-1. Le Suisse, qui restait sur trois défaites face au Serbe, l'emportait finalement 6-2 dans le troisième et dernier set, démontrant à ceux qui en doutaient encore, qu'il avait encore largement les capacités d'aller chercher un 18e titre dans un Majeur.

Romain Bonte