Yannick Noah
Yannick Noah à la fois capitaine de Coupe Davis et de Fed Cup | ANDREJ ISAKOVIC / AFP

Yannick Noah devient capitaine de Fed Cup et succède à Amélie Mauresmo

Publié le , modifié le

Redevenu capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis en 2016, Yannick Noah va doubler la mise en prenant en mains l'équipe de France de Fed Cup à partir de la saison prochaine, après avoir été "sollicité par les joueuses". Il prend ainsi la succession de son amie Amélie Mauresmo, qui a mené les Bleus jusqu'à la finale cette année. En 1997, il avait déjà occupé ce poste, pour mener les Françaises à la victoire finale, avant de céder sa place, en 1999, à son ami Guy Forget.

En 1996, Yannick Noah avait gagné la Coupe Davis en tant que capitaine. En 1997, il avait été nommé en plus comme capitaine de l'équipe de Fed Cup, pour la mener à la victoire dès sa première campagne. Voilà bien le destin dont rêvent les dirigeants de la Fédération française de tennis. Comme à l'époque, le vainqueur de Roland-Garros 1983 va endosser les deux casquettes: celles de capitaine de Coupe Davis et de Fed Cup. 

Dans son communiqué, la FFT précise qu'il a été "sollicité par les joueuses pour occuper cette fonction", et qu'il mettra "toute son énergie, son savoir-faire et son charisme au service des équipes de France." Eloigné pendant des années des instances de la FFT, Yannick Noah revient donc par la grande porte, et à quelques semaines de l'élection à la présidence fédérale, il prend énormément de poids et de pouvoir.

Des hésitations, puis la multiplication par 2

Voici quelques semaines, il confiait pourtant ses hésitations à l'idée de prolonger l'aventure avec les garçons. La campagne qui avait mené le collectif jusqu'en demi-finale en Croatie, lui avait laissé un goût amer dans la bouche. Finalement, il a replongé. Et aujourd'hui, il double la mise en acceptant de prendre en mains les destinés des filles. Sauf que ce retour sur la chaise n'est pas du tout le même que pour les garçons.

Autant son arrivée à la place d'Arnaud Clément avait pris des allures de sauvetage d'un collectif qui avait sombré dans les tensions, notamment après l'élimination en quarts de finale contre les Britanniques. Autant, là, il reprend une équipe qui a bien failli réaliser l'exploit de remporter l'épreuve, cette année, contre les Tchèques, qui avaient remporté 4 des 5 dernières éditions. En quatre ans, Amélie Mauresmo avait en effet ramené une équipe des portes de la relégation en 3e division à la finale. Il sera donc plus difficile de faire passer un cap à cette équipe néanmoins jeune et talentueuse. D'autant plus que Caroline Garcia, sa leader, a clairement placé sa carrière individuelle au premier plan en 2017, aux dépens de la Fed Cup. L'arrivée de Noah peut-elle changer cette volonté ?

A Strasbourg, la présence de Yannick Noah dans les tribunes n'était pas passée inaperçue. Sa nomination était-elle déjà dans les tuyaux, sachant qu'il est proche de Mauresmo, et que cette dernière a annoncé, au lendemain de la défaite, son départ du poste de capitaine, pour attendre son deuxième enfant. Mais peu importe. Yannick Noah revient au premier plan, avec un emploi du temps très chargé. Ses premiers pas avec les filles se feront à Genève, les 11-12 février 2017. La semaine d'avant, il sera avec les garçons au Japon, pour le 1er tour de la Coupe Davis. Le programme promet d'être dense. Reste une question: les vieilles recettes fonctionnent-elles toujours ?