Roberta Vinci, Italie
La joueuse italienne Roberta Vinci | ALEXEY KUDENKO / RIA NOVOSTI

L'Italie remporte une 4e Fed Cup

Publié le , modifié le

Lauréate de l'épreuve en 2006, 2009 et 2010, l'Italie a remporté une nouvelle Fed Cup aux dépens de la Russie grâce à la victoire de Sara Errani sur Alexandra Panova (6-1, 6-1). Les Italiennes ont dominé la Russie de la tête et des épaules pour signer une 4e victoire dans la compétition (3-0).

Sharapova et Kirilenko absentes, on ne donnait pas cher de la peau des Russes en finale de Fed Cup. A domicile, les Italiennes n'ont laissé aucune chance à leurs adversaires à Cagliari, à l'image du dernier succès net et sans bavure d'Errani sur Panova, 138e joueuse mondiale âgée de 18 ans (6-1, 6-1). La N.7 mondiale avait déjà donné un point à son équipe en étrillant Irina Khromacheva (6-1, 6-4, en 1h27). Samedi, Roberta Vinci, sa partenaire de double sur le circuit WTA, était également sortie victorieuse de son affrontement avec Panova (5-7, 7-5, 8-6). Les Transalpines prennent une éclatante revanche, elles qui furent balayées au même stade de la compétition par les Soviétiques en 2007 (4-0). Ces dernières disputaient d'ailleurs leur 6e finale de Fed Cup depuis 2004, contre 5 finales depuis 2006 pour leurs hôtes. Un véritable classique dont est tranquillement sortie gagnante l'Italie.

"Nous sommes une très grande équipe, toutes les cinq, nous sommes bien  ensemble et ça se voit", a exulté Errani. Vainqueur de Roland Garros en 2010, Francesca Schiavone, remplaçante dans  cette finale, est venue en civil arroser Errani de spumante (vin pétillant) sur  le court en terre battue du Tennis Club de Cagliari. "Maintenant nous pouvons  faire la fête", a souri Errani. Le capitaine italien, Corrado Barazzutti, de toutes les victoires depuis  2006, a lui parlé "d'une période fantastique, ce groupe de filles marque  l'histoire du tennis italien, l'histoire du sport". "Les amateurs de sport doivent remercier ces filles pour toutes ces  émotions", a-t-il ajouté. Barazzutti a souligné la mentalité de son leader, Errani, impitoyable  contre Kleybanova. "C'est comme ça qu'on joue en finale des championnats du  monde, a-t-il dit. En outre ces filles ont l'esprit de groupe et aiment jouer  pour leur pays, avec cet état d'esprit, on gagne."

Jerome Carrere

Fed Cup