Pliskova et Strycova
Pliskova et Strycova offrent la victoire à la République Tchèque. | AFP

Les Tchèques domptent la France et remportent la Fed Cup

Publié le , modifié le

Karolina Pliskova et Barbora Strycova ont battu Caroline Garcia et Kristina Mladenovic, pour ce cinquième et dernier match de cette finale, en deux sets (7-5, 7-5). Elles permettent ainsi à la République Tchèque de remporter sa dixième Fed Cup de l’histoire.

C’était le match qu’il fallait gagner à tout prix. Auparavant, Garcia avait donné l'avantage 2 à 1 à la France en remportant son deuxième simple aux dépens de Pliskova 6-3, 3-6, 6-3. Puis Strycova avait ramené les deux équipes à égalité en dominant Alizé Cornet 6-2, 7-6 (7/4).

Caroline Garcia et Kristina Mladenovic n’avaient jamais perdu en double, dans cette compétition si prestigieuse qu’est la Fed Cup. Les deux Françaises sont entrées sur le court main dans la main, signe fort de leur complicité, mais surtout de leur détermination. Face à elles, Karolina Pliskova et Barbora Strycova, qui enchaîne donc deux matches en une après-midi. Garcia et Mladenovic sont numéro deux mondiales en double, alors que leurs adversaires occupent respectivement les 11e et 17e places de la spécialité.

Les Bleues se font pourtant breaker d’entrée de jeu (2-1) par des Tchèques bien rentrées dans le match. Chaque point est un réel combat, les quatre joueuses se rendent coup sur coup. Le tout, dans une ambiance survoltée, où des milliers de supporters encouragent leurs protégées, à coups de chants, tambours… Pliskova et Strycova font le break au plus mauvais moment, alors que la fin du set se fait sentir (6-5). Mladenovic et Garcia doivent impérativement débreaker, si elles veulent espérer empocher le gain de cette première manche. Sur leur service, les Tchèques emportent la mise (7-5).

Les Françaises entament mieux leur seconde manche, mais là encore Pliskova et Strycova font fi d’une salle complètement acquise à la cause de leurs adversaires, pour être au niveau de Garcia et Mladenovic. Les Tchèques font à nouveau le break, et mènent 4-2. Sur le banc, Amélie Mauresmo tente de remotiver ses troupes, et leur donner envie d’y croire. Et ça marche : au panache, les deux jeunes femmes recollent au score, et débreakent (4-4). Le niveau de jeu est encore monté d’un cran, et cela donne des échanges surréalistes. La magnifique conclusion d’un week-end fort en émotions.

Une fin de match intense

Le tournant du match aurait pu être dans ce jeu, qui a duré pas moins de neuf minutes. Les Françaises gardent l’avantage sur leur service, au terme d’un réel combat (5-4). Les spectateurs lancent un clapping qui restera sans doute comme l’un des moments forts de cette finale. Malgré un combat digne des plus belles rencontres de Fed Cup, Pliskova et Strycova breakent à nouveau les Bleues au plus mauvais moment, et servent à nouveau pour le match. Les Tchèques concrétisent leur deuxième balle de match, et remportent par la même occasion leur 10e Fed Cup de l’histoire, la cinquième en six ans.

Les Françaises d'Amélie Mauresmo n'ont pas grand chose à regretter de leur week-end. Les Tchèques étaient les grandes favorites, et les battre aurait été un exploit de taille. Les Bleues, menées par une immense Garcia, y étaient presque. Le rendez-vous est pris pour l'année prochaine... 

La réaction du clan franç​ais

Amélie Mauresmo : "On n'était pas loin. On est un petit peu sonnées. C'est le cinquième titre des Tchèques en six ans. Elles ont un réservoir de joueuses de très, très haut niveau. Caro (Garcia) n'était pas au niveau d'hier mais dans les moments chauds (contre Pliskova) elle a fait preuve de coeur et elle est arrivée à se surpasser. Elle a lancé la journée de façon idéale. (le choix de faire jouer Cornet à la place de Mladenovic en simple) On avait deux possibilités de conclure et je voulais l'équipe la plus fraîche pour celle où on avait le plus de chance, le double. C'était déjà dans ma tête hier soir, ça s'est confirmé quand Caroline a gagné son match. J'ai dit aux joueuses de rester dans le moment présent. Ca a été mon discours pendant tout le week-end. (pour la suite) J'ai besoin de faire un bilan avec les filles puis de parler de la suite. Elles ont montré des choses très impressionnantes. Qu'elles étaient capables de répondre présentes avec un tel enjeu alors que ce n'est pas leur quotidien sur le circuit."

Kristina Mladenovic : "Le double se joue à très peu de choses. Tous les jeux étaient serrés, il y a eu des occasions de part et d'autre. Il faut dire chapeau à nos adversaires, surtout à Pliskova qui a sorti un week-end de très haut niveau. Même dans le double elle a tenu la baraque avec son service et même à la volée par moments. Globalement, je me sentais bien. Quand ça va s'apaiser on y verra plus clair et on se rendra compte de tout le chemin parcouru. On n'a pas à rougir loin de là, mais c'est très dur pour le moment."

Caroline Garcia : "On savait qu'elles étaient largement favorites mais qu'on avait notre petite occasion. C'est dur de partir avec le trophée des finalistes quand celui des vainqueurs était si proche. Il y a eu une ambiance de dingue. C'est pour ça qu'il fallait être sur le podium pour remercier le public. C'est grâce à lui qu'on a réussi à aller au double décisif. Il y avait des vibrations de dingue. On a montré que ça valait le coup de venir voir du tennis féminin."

Alizé Cornet : "On sent que les Tchèques ont l'habitude de jouer des finales. Elles nous ont eu un peu à l'expérience mais nous aurons des occasions de revanche."

Fed Cup