Virginie Razzano
Virginie Razzano | AFP

La Suisse revient sur la France

Publié le , modifié le

A seulement 16 ans,la Suissesse Belinda Bencic n'a pas vraiment senti la pression et a au contraire donné une leçon de tennis à Virginie Razzano (6-1, 6-1). Classée au 139e rang mondial, Bencic avait déjà remporté le premier point de la Suisse face à Alizé Cornet. Ce nouveau succès permet donc aux Helvètes de revenir à 2-2, dans ce duel comptant pour le premier tour de Fed Cup. Tout se décidera dans le double.

Bencic qui avait déjà surpris son monde en dominant Cornet samedi (7-5, 6-4), a cette fois effectué un récital. La Saint-Galloise a réalisé 24 coups gagnants contre 15 pour la Dijonnaise. Galvanisé par son premier succès, la jeune Suissesse a commis beaucoup moins de fautes directes que son aînée (18 contre 32), et s'est imposée en 1h08.

Après avoir empoché le premier set en moins de 30 minutes, l'adolescente ayant breaké la Française d'entrée pour littéralement asphyxier la Française. Razzano réussissait à revenir à 4-1 sur son service après avoir dû tout de même effacer deux balles de break. Dans le deuxième set, Razzano faisait illusion le temps de deux jeux  (1-1), puis la Dijonnaise pliait sous les coups droits longs et puissants de la jeune Suissesse, qui s'imposait sur sa troisième balle de match.

Razzano admirative

"Belinda Bencic jouait encore mieux qu'hier, face à Alizé, a expliqué Razzano. Elle a incroyablement bien joué aujourd'hui. J'ai eu  l'impression de ne rien avoir pu faire. Elle a vraiment un avenir prometteur cette petite qui n'a que 16 ans. Elle a toujours eu un temps d'avance sur moi.  Elle prenait la balle très tôt. Il m'a manqué un peu plus d'agressivité dans le  premier set mais elle était en réussite totale ce week-end. On voit qu'elle est  en confiance et on a l'impression que rien ne peut lui arriver. J'ai essayé de tout faire pour l'inquiéter mais elle était vraiment dans son match", a conclu Razzano.

Le double opposant la paire Timea Bacsinszky/Belinda Bencic au tandem  tricolore composé d'Alizé Cornet et de Kristina Mladenovic va à présent départager les deux équipes. Les vainqueurs joueront un barrage d'accession pour l'élite mondiale (les 19 et 20 avril), alors que les perdantes devront disputer un barrage pour le maintien dans le groupe mondial II.

Romain Bonte