Kristina Mladenovic n'a rien pu faire face à Julia Georges
La Française Kristina Mladenovic n'a rien pu faire face à Julia Georges | AFP - Thierry Zoccolani

La France déjà au pied du mur

Publié le , modifié le

Julia Goerges a permis à l'Allemagne de mener deux à zéro face à la France dans leur rencontre du 1er tour du groupe mondial II de Fed Cup en battant Kristina Mladenovic 6-3, 7-6 (7/5) samedi à Limoges.

De toute son histoire, la France n'a encore jamais réussi à gagner une rencontre de Fed Cup après avoir été menée deux à zéro avant les deux derniers  simples et éventuellement le double dimanche. Sabine Lisicki avait apporté le premier point à l'Allemagne en battant  Pauline Parmentier 7-5, 7-5. Sabine Lisicki avait apporté le premier point à l'Allemagne en battant Pauline Parmentier 7-5, 7-5 lors d'une première journée difficile pour Amélie  Mauresmo qui effectuait son baptême de feu sur la chaise de capitaine.

Mladenovic s'est accrochée

Samedi, Goerges, pourtant diminuée par un virus intestinal en début de  semaine, a tenu son rang face à la jeune Mladenovic, 19 ans. D'abord crispée pour son premier match de simple en Fed Cup, Mladenovic a  ensuite fait preuve de beaucoup de cran et de talent pour défendre deux balles de double break à 1-3 dans le deuxième set et revenir à hauteur. La Française s'est même procurée une balle de set à 5-4 que Goerges a effacée d'un superbe coup droit. L'Allemande, 19e mondiale, qui avait perdu contre Mladenovic il y a une semaine à l'Open GDF-Suez, a dans l'ensemble réussi un "gros" match, ne laissant que peu de regrets à son adversaire: "Pour une première, je suis assez satisfaite, j'ai fait mon match et j'étais à deux doigts de le faire basculer". Reste que le défi s'annonce désormais immense pour les Bleues qui ont dû compenser le forfait pour ce week-end de Marion Bartoli, grippée mais dans les tribunes de bout en bout samedi. 

Trois victoires dimanche pour s'en sortir

Descendue pour la première fois de son histoire en deuxième division en  2011, la France aura besoin de trois victoires dimanche pour se qualifier pour un match de barrage d'accession au groupe mondial en avril. La capitaine, Amélie Mauresmo est consciente du danger: "C'est un gros défi maintenant. On est dos au mur, on va pouvoir lâcher les chevaux. Le poids de l'expérience a joué contre Kristina (Mladenovic)" a-t-elle reconnu. En cas de défaite, elle disputera un autre barrage, de maintien cette fois, également en avril pour éviter la descente en troisième division.

Gilles Gaillard

Fed Cup