Caroline Garcia
La joueuse française Caroline Garcia | AFP - OMAR MARTINEZ

Garcia offre le 1er point à la France

Publié le , modifié le

Pour le premier match de Fed Cup de sa carrière, la Française Caroline Garcia s'est offert une superbe performance en battant l'Américaine Sloane Stephens 6-3, 6-2. Dans le Missouri, la 51e mondiale a offert le premier point à l'équipe de France en dominant la 17e mondiale, s'offrant sa deuxième membre du Top 20 en quinze jours La France mène 1-0 avant le deuxième simple entre Madison Keys (42e mondiale) et Alizé Cornet (21e).

Une semaine après sa première victoire sur le circuit principal à Bogota, Caroline Garcia devait affronter un nouveau défi: jouer son premier simple en Fed Cup. Et pas contre n'importe qui, puisqu'il s'agit des Etats-Unis (17 succès dans cette épreuve), qui plus est dans le Missouri. A l'extérieur, avec pour objectif de retrouver la 1ère division de la Fed Cup trois ans après l'avoir quittée, l'enjeu était majeur pour elle. A 20 ans, face à Sloane Stephens, classée 17e à la WTA, la native de Saint-Germaine-en-Laye n'a fait preuve d'aucune crainte à l'entame de la rencontre. Avec une autre Saint-Germanoise sur la chaise, Amélie Mauresmo, elle a joué son jeu, crânement. 

Les deux premiers points en attestent: un passing-shot de coup droit le long de la ligne, puis une accélération de revers le long de la ligne. Voilà ses deux premiers points dans cette rencontre, et cela a donné le ton à toute la partie. Malgré cette bonne entame, et le gain de son jeu de service, la Française concédait son deuxième engagement sur un lob défensif mal jugé de Stephens (2-1). Mais elle réagissait aussitôt pour débreaker au jeu suivant en venant remettre avec agressivité une amortie mal touchée (2-2). Et à (4-3), elle subtilisait à nouveau le service adverse pour mener (5-3), et conclure sur son engagement (6-3) après 36 minutes de jeu.

La deuxième Top20 de sa carrière

Rapide et précise, agressive et profitant parfaitement des nombreuses fautes de Stephens pour dominer totalement la rencontre. Offensive, elle réalisait le break d'entrée (1-0), menait (2-0) sur son premier ace de la rencontre. Acculée, l'Américaine parvenait enfin à réagir, en tirant un beau passing-shot de revers croisé pour faire le break (2-2). Mais encore une fois, au jeu suivant, elle perdait encore son service au terme d'une deuxième balle de break de toute beauté, conclue par la française au filet après qu'elle ait remis un smash (3-2). Hors du coup, l'un des espoirs du tennis féminin américain n'avançait plus, commettait une double-faute offrant une nouvelle balle de break à sa rivale, qui s'empressait de la transformer pour mener (5-2). Sur son service, Caroline Garcia concluait la rencontre sur une énième erreur de Sloane Stephens. le score était sans appel (6-3, 6-2), après seulement 1h07 de jeu. "C'est toujours un rêve de représenter son pays. Quand Amélie m'a dit que j'allais jouer les simples, j'étais très heureuse. Je me suis appliquée à jouer mon jeu, pas à réfléchir à qui j'avais en face de moi. Il faut continuer comme  cela", a-t-elle espéré.

Pour la deuxième fois de sa carrière, après avoir battu Jelena Jankovic la semaine dernière en finale à Bogota, elle s'offre une joueuse faisant partie des 20 meilleures du monde. Ayant poussé Serena Williams aux trois manches à Miami voici un mois, demi-finaliste à Acapulco fin février,  la 51e mondiale poursuit son évolution en pleine accélération. Et elle place ainsi l'équipe de France sur de bons rails dans sa quête d'une remontée. 

Fed Cup