Mladenovic, Cornet, Bencic et Bacsinszky en 2014
Alizé Cornet et Kristina Mladenovic retrouvent ce week-end les Suissesses Belinda Bencic et Timea Bacsinszky en 1/4 de finale de Fed Cup, deux ans après leur confrontation en double | EPA/MAXPPP

Fed Cup, Suisse - France : un quart de final "équilibré" selon Noah

Publié le , modifié le

L'édition 2017 de la Fed Cup s'ouvre ce week-end et c'est Alizé Cornet qui ouvrira le bal samedi pour la France contre la Suissesse Timea Bacsinszky. Dans la foulée, Kristina Mladenovic affrontera sa "meilleure amie", Belinda Bencic, et dimanche, les affiches seront inversées. Le double décisif, s'il a lieu, opposera Martina Hingis et Viktorija Golubic à Pauline Parmentier et Amandine Hesse, venue initialement en Suisse en temps que sparring-partner des Françaises. Un quart de finale équilibré et donc à la portée de l'Equipe de France.

Après l'échec de l'année dernière en finale face à la République Tchèque (2-3), l'Equipe de France de Fed Cup, dorénavant dirigée par Yannick Noah, a soif de revanche. Et même si Caroline Garcia a renoncé à prendre part à la compétition cette année pour se concentrer sur sa saison individuelle, Kristina Mladenovic et Alizé Cornet sont encore de la partie. Elles ont été rejointes par leur coéquipière Pauline Parmentier et Amandine Hesse qui initialement ne devait remplir que le rôle de sparring-partner. Les deux équipes ne se sont affrontées que trois fois dans l'histoire de la Fed Cup, pour une défaite française, en 1998. Martina Higins (35 ans), qui disputera l'éventuel double décisif,  faisait alors déjà partie de la sélection helvète.

Selon le tirage au sort effectué ce vendredi à Genève, la confrontation franco-suisse débutera ce samedi par un premier simple Timea Bacsinszky - Alizé Cornet. Yannick Noah avait laissé planer un doute quant à l'identité de la deuxième joueuse qui, avec Kristina Mladenovic, disputerait les simples. Ce sera donc Alizé Cornet, actuellement 43e au classement WTA. Et la tâche ne sera pas mince puisqu'elle affronte la numéro un suisse. Les deux joueuses sont âgées de 27 ans, ont remporté chacune 5 titres individuels et se sont déjà rencontrées à quatre reprises, pour trois victoires en faveur de la Française. Cette dernière reste néanmoins consciente de la difficulté de cette première rencontre : "Ça va être un gros défi. Elle est top 20 et elle mérite son classement. Ça fait deux saisons qu'elle est très constante au très haut niveau, surtout en Grand Chelem où elle a eu des très bons résultats. Il faudra que je reste concentrée sur moi et sur ce que j'ai à faire. Ce sera encore plus important que de se concentrer sur elle. J'aurai évidemment un petit plan tactique, c'est bien de rentrer sur le court en ayant une idée d'où on met les pieds. Je vais essayer de donner mon maximum, de la faire douter et de remporter ce premier point pour la France".

Le second simple est également très attendu puisqu'il mettra aux prises deux joueuses qui se connaissent très bien. En effet, Belinda Bencic sera opposée à Kristina Mladenovic, deux jeunes femmes qui s'entendent très bien dans et en dehors des cours. La jeune Suissesse (19 ans), actuellement 81e au classement mondial, représente l'avenir du tennis helvète. Si elle n'a remporté que 2 titres dans sa carrière et n'a pas encore gagné en 2017, elle a terminé l'année 2015 à la 14ème place du classement WTA. Ainsi, Kristina Mladenovic sait à quoi s'attendre : "C'est sûr que c'est toujours très spécial d'avoir Belinda Bencic, qui est ma meilleure amie sur le circuit et dans la vie en général, en face, mais on arrive toutes les deux à faire la part des choses (...) Et puis sur le terrain, il n'y a pas d'amies. Je suis là avec le maillot France et j'ai envie de la battre ! On se connaît par cœur au niveau du jeu, ce sera donc à celle qui sera la plus intelligente dans la tactique et qui parviendra à surprendre l'autre". La joueuse tricolore aborde ce match avec un avantage : la dernière opposition entre les deux femmes, en date du 6 janvier, avait été accroché mais avait finalement tourné été remporté par la Nordiste (6-4, 2-6, 6-3).

Les deux amies mais adversaires ce week-end, Kristina Mladenovic et Belinda Bencic échangent lors d'un entrenaînement à Genève, sous les yeux de Pauline Parmentier
Les deux amies mais adversaires ce week-end, Kristina Mladenovic et Belinda Bencic échangent lors d'un entrenaînement à Genève, sous les yeux de Pauline Parmentier

Kristina Mladenovic (23 ans) peut également s'appuyer sur les statistiques en ce qui concerne son second match. Ce dimanche après-midi, elle sera confrontée à Timea Bacsinszky pour la seconde fois de sa carrière alors qu'elle avait remporté en 2016 leur première confrontation. D'autant que la Française revient à peine du tournoi de Saint-Pétersbourg où elle a remporté le second titre de sa carrière.

Kristina Mladenovic soulève le trophée du tournoi de Saint-Pétersbourg, le 5 février
Kristina Mladenovic soulève le trophée du tournoi de Saint-Pétersbourg, le 5 février

Enfin, à l'issue du dernier simple entre Belinda Bencic et Alizé Cornet, et en cas d'égalité entre les deux nations sur l'ensemble des quatre rencontres, le double décisif aura lieu dans la soirée. La Suisse sera représentée par Viktorija Golubic et Martina Higins. Cette dernière, après une affaire de dopage lié à la présence de cocaïne dans son ADN, avait décidé de prendre sa retraite en 2008 mais est revenue sur le circuit en 2013, ne participant qu'à des compétitions en double. L'ancienne numéro un mondial (en individuel en 1997 et en double en 1998) a depuis remporté 12 Grand Chelem en double. Côté français, Pauline Parmentier sera associée à celle qui avait été convoquée en Suisse comme remplaçante et sparring-partner, Amandine Hesse (210e) avant d'être finalement conviée à participer à cet éventuel match décisif. "La petite Amandine a été tellement performante pendant les entraînements et tellement dans l'esprit qu'on a décidé de la sélectionner. Elle peut nous être utile pour les matches", a expliqué le capitaine de l'Equipe de France à l'occasion du tirage au sort ce vendredi.

Une entrée dans la compétition que les Françaises ne devront pas rater et qui semble à leur portée. Comme souvent l'issue de la confrontation devrait se jouer dimanche, comme le confiait Yannick Noah "C'est une rencontre équilibrée. (...) Le premier jour sera intéressant mais je pense que ça va se jouer sur les deux derniers simples."

Félix Fatalot

Fed Cup