Cornet et Mauresmo
Alizé Cornet et sa capitaine, Amélie Mauresmo | AFP - KENZO TRIBOUILLARD

Cornet redonne l'avantage à la France

Publié le , modifié le

Vaincue hier par la jeune Bencic, Alié Cornet a donné un point de plus à l'équipe de France de Fed Cup contre la Suisse, en dominant difficilement Timea Baczinszky (196e mondiale) 6-2, 7-6 (7/4). Les Françaises mènent désormais (2-1) face aux Suissesses dans ce match du Groupe 2 de Fed Cup. Virginie Razzano peut apporter le point de la victoire face à Belinda Bencic. Sinon, le double départagera les deux nations.

Près d'une heure pour la première manche remportée pourtant (6-2), et près de 2h20 pour décrocher un point précieux. Rien n'est facile pour Alizé Cornet dans cette rencontre de Fed Cup. Après avoir perdu en deux manches hier face à Belinda Bencic (16 ans, 139e mondiale), elle a dû longuement lutter pour vaincre la 196e mondiale, Timea Bacsinszky. Elle peut néanmoins se réjouir d'avoir gagné un match important, qui offre l'avantage aux Françaises sur les Suissesses. 

Très crispée lors de son premier match, la N.1 suisse n'a pas été remise sur le terrain, l'expérience de Baczinszky étant privilégiée. A 24 ans, la native de Lausanne s'est montrée agressive mais a commis  trop de fautes directes (42 contre 33 pour Cornet) pour espérer l'emporter. Elle a posé des problèmes à la Niçoise en début de match lui chipant son  jeu de service d'entrée avant de confirmer le sien pour mener 2-0. Ce coup de semonce avait le don de réveiller Cornet, qui remettait son  tennis à l'endroit pour égaliser. La 25e joueuse mondiale, récente  demi-finaliste de l'Open GDF-Suez, commettait moins d'erreurs que son  adversaire (24 contre 33) et se créait davantage d'occasions de breaker (3/11)  pour empocher le gain de cette première manche. Dans le deuxième set, Cornet perdait son jeu de service à 2-2 mais  refaisait tout de suite son retard pour reprendre les commandes. Bacsinszky,  qui avait atteint son meilleur classement (37e) en juin 2010 avant de se  blesser, s'accrochait. Elle trouvait de la longueur et des angles pour réussir  19 coups gagnants. A 5-4, Cornet vendangeait sa première balle de match et devait attendre le  jeu décisif pour se créer une nouvelle opportunité. Elle l'emportait finalement  en 2h17 après un coup droit expédié dans le couloir par Bacsinszky.

Impressionnante hier contre la N.1 suisse Stefanie Voegele, Virginie Razzano a l'opportunité d'enfoncer le clou lors du quatrième simple, contre la jeune Bencic. 

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze