La Française Caroline Garcia
Caroline Garcia perdue, sans solution | AFP - WILLIAM WEST

Bernard Giudicelli explique la sélection de Carolina Garcia en Fed Cup

Publié le , modifié le

Le président de la Fédération Française de Tennis (FFT), Bernard Giudicelli, a expliqué sa décision de sélectionner Carolina Garcia pour la rencontre de Fed Cup contre l'Espagne, alors que la joueuse a annoncé renoncer à la compétition jusqu'en mai.

L'incompréhension n'aura duré que quelques heures, mais la situation est loin d'être réglée. Bernard Giudicelli, président de la Fédération Française de Tennis, s'est exprimé pour justifier la sélection de Carolina Garcia pour le barrage de Fed Cup contre l'Espagne. Il a confirmé que Paul-Louis Garcia, entraîneur et père de la joueuse, lui a parlé de douleurs lombaires mais sans fermer la porte. Le 8 avril, Yannick Noah, capitaine de l'équipe de France, insiste auprès de Giudicelli, s'appuyant sur les bons résultats de Garcia (demi-finaliste à Monterrey la semaine précédente). Il reçoit le soutien des autres joueuses du groupe le 10 avril. Giudicelli envoie l'annonce de la sélection à Caroline Garcia et son père. Quelques heures plus tard, la joueuse annonce sur Twitter son absence des courts jusqu'en mai en raison d'une blessure au dos.

Lire aussi : Caroline Garcia retenue pour le barrage de Fed Cup

​Et maintenant ? 

Avant, une remplaçante aurait été immédiatement appelée et la situation ce serait arrêtée là. Mais Giudicelli veut appliquer à la lettre les règlements de la FFT. Caroline Garcia a jusqu'à dimanche pour se présenter à la fédération : "Elle nous fait état d'une blessure, je n'ai pas les moyens de la constater", explique Giudicelli. "Si elle se présente dimanche, le capitaine et le médecin de l'équipe pourront faire le point sur cette blessure." Si elle ne le fait pas, cela sera considéré comme un refus de sélection, un "acte répréhensible" selon Giudicelli, entraînant une suspension automatique sur le territoire français trois jours avant la compétition et jusqu'à quatre jours après. Ensuite, Caroline Garcia devra se présenter devant la commission des litiges, formée par neuf bénévoles sélectionnés par l'assemblée générale de la FFT. Tant qu'elle n'aura pas été auditionnée, au maximum un mois après le lancement de la commission, elle ne pourra prendre part à aucune compétition en France. Les sanctions peuvent aller jusqu'à la suspension de toute compétition française pendant cinq ans, et même la radiation de la fédération. 

francetv sport @francetvsport