Bartoli doigt levé 102012
Marion Bartoli | AFP

Bartoli laisse planer le suspense pour la Fed Cup

Publié le , modifié le

Marion Bartoli a-t-elle décidé de revenir dans le giron de l'équipe de France de Fed Cup ? La N.1 française entretient le mystère, à deux jours de l'annonce de la sélection pour affronter l'Allemagne début février. "Vous n'avez plus que 48 heures à patienter pour savoir" a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse en marge de l'Open GDF-Suez à Paris.

A la fois irritée et amusée, Marion Bartoli a ensuite justifié sa réserve sur le sujet en mettant en avant le respect de la capitaine Amélie Mauresmo.  "Il faut respecter la capitaine. C'est elle qui annonce la sélection, ce n'est pas aux joueuses de le faire." Mauresmo avait annoncé, dès sa prise de fonction, que son objectif premier était de faire revenir Bartoli dans une équipe qui a bien besoin d'un leader. Mais les choses ne sont pas simples avec elle depuis près de neuf ans. Bartoli, 10e mondiale, n'a joué qu'un match en Fed Cup, le double lors de la finale 2004 perdue face à la Russie.  Depuis, elle refuse de rejoindre l'équipe car elle exige que son père et entraîneur Walter soit présent à ses côtés lors des semaines de Fed Cup, ce qui est contraire à la politique de l'équipe de France.

Amélie Mauresmo, qui a affirmé que sa position et celle de la Fédération n'avait pas changé, aura-t-elle, malgré tout, trouvé un compromis avec la joueuse pour parvenir à la convaincre ? La réponse sera donnée mercredi lorsque la capitaine annoncerala composition de l'équipe de France, tombée en 2e division, et qui sera en lice contre l'Allemagne pour un match du 1er tour, les 9 et 10 février à Limoges, sur terre battue.

Fed Cup