Stefan Edberg
L'ancien N.1 mondial suédois Stefan Edberg | D DIPASUPIL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Edberg épaulera Federer en 2014

Publié le , modifié le

Quelques jours après l'annonce de la collaboration entre Becker et Djokovic, un autre joueur majeur s'est adjugé les services d'une légende des années 80. A la peine cette saison, Roger Federer travaillera pour "au moins 10 semaines" avec Stefan Edberg, ancien N.1 mondial, à partir de l'Open d'Australie.

Révolution de palais chez Roger Federer. Repoussé du Top 5 mondial la saison dernière, le Suisse n'a pas dit son dernier mot face à la relève, malgré ses 32 printemps. Après sa raquette, l'ancien N.1 mondial a décidé de faire évoluer son encadrement. A son fidèle entraîneur Severin Lüthi, le recordman de victoires en Grand Chelem a ajouté Stefan Edberg. "Stefan était le héros de ma jeunesse et je suis impatient de passer du temps avec lui et d'apprendre à ses côtés", écrit Federer dans un communiqué. Vainqueur de 42 tournois ATP dont 6 Grand Chelem (2 fois Wimbledon, l'Open d'Australie et l'US Open) le Suédois, qui s'est dit "enthousiaste à l'idée de faire  partie de l'équipe", épaulera l'Helvète au moins 10 semaines dans la saison.

Saison complète pour Federer en 2014

Pour justifier ce choix, Lüthi a expliqué que Federer comptait "jouer une saison complète" (en 2014) et qu'en conséquence l'actuel N.6 mondial  veut s'assurer d'avoir "une équipe solide" autour de lui. "J'espère qu'ensemble nous pourrons faire sortir son meilleur tennis", lui a répondu son nouveau collègue, l'un des meilleurs volleyeurs de l'histoire. "Je veux continuer à  améliorer et à innover le jeu de Roger. Je suis sûr que (Edberg) nous apportera  beaucoup pour que Roger puisse continuer à chasser les titres en 2014", confirme celui qui suit RF depuis 2007. En 2013, le Suisse n'a remporté que le tournoi de Halle et n'a jamais pu lutter pour une victoire finale en Grand Chelem, tombant même au 2e tour de Wimbledon, son jardin (7 succès). Sans oublier des problèmes récurrents au dos l'ayant obligé à alléger son planning. 

Comme Murray et Djokovic

Pour faire table rase de cette saison noire, Federer a donc choisi Edberg. Dans la foulée des associations Lendl-Murray et Becker-Djokovic, une nouvelle tête d'affiche des années 80 vient prêter main forte à un top player actuel. Avec la même réussite que pour le Britannique, vainqueur de son premier Majeur sous la coupe de son mentor?

Jerome Carrere