Djokovic- Federer, duel à distance pour l'Histoire au Masters de Londres

Djokovic- Federer, duel à distance pour l'Histoire au Masters de Londres

Publié le , modifié le

Les deux meilleurs joueurs du monde, Novak Djokovic et Roger Federer, sont les deux grands favoris pour remporter le Masters de Londres, qui débute aujourd'hui. Le Serbe, double tenant du titre, peut devenir le premier joueur à réaliser un triplé depuis Ivan Lendl en 1987. Le Suisse, déjà recordman des victoires dans cette épreuve, peut remporter un 7e titre. Et entre les deux, c'est la place de N.1 mondial qui est en jeu. Les autres participants sont relégués dans un rôle d'outsiders. Le N.2 mondial sera d'ailleurs sur le pont ce soir face à Milos Raonic, alors que Nishikori défiera Murray.

Novak Djokovic, l'indestructible

Vingt-sept victoires de rang. Novak Djokovic réalise une impressionnante série en indoor. Depuis deux ans, personne ne l'a battu dans ces conditions. Double tenant du titre à Londres, vainqueur à Bercy la semaine passée, le Serbe est en pleine confiance. Sa belle semaine parisienne, en plus de lui rapporter un 20e Masters 1000 en carrière, lui a permis de prendre 1310 points d'avance au classement ATP sur Roger Federer. Pas suffisant pour être sûr d'être sur le trône à l'issue de la saison, d'autant que l'Helvète a la finale de la Coupe Davis qui peut lui donner quelques points décisifs. "Deux titres consécutifs à Londres dans les deux dernières années me donne des raisons de croire que je peux bien jouer", indique néanmoins le N.1 mondial. Dans son groupe A, il se trouve face à Marin Cilic (qu'il a battu lors de leurs 10 affrontements), Stan Wawrinka (qu'il a vaincu 15 fois sur 18 matches) et Tomas Berdych (vaincu à 16 reprises en 18 rencontres). L'horizon à court terme semble donc dégagé pour lui qui, en cas de victoire finale, peut devenir le premier joueur à réaliser le triplé dans cette épreuve depuis Ivan Lendl. Et encore, le Tchèque, seul à l'avoir fait, avait bénéficié du déplacement du Masters en fin d'année au lieu du début d'année, et donc de deux Masters dans l'année 1986. S'il parvenait à s'imposer, "Nole" transfromerait le club des 4 en club des 5 en prenant place aux côtés de Roger Federer (6 victoires), Ivan Lendl et Pete Sampras (5) et Ilie Nastase (4).

Roger Federer, la légende de plus

Il est le plus grand joueur de l'Histoire, avec un palmarès interminable. Déjà recordman des victoires en Masters avec six couronnes, Roger Federer pourrait ajouter une ligne à sa légende en s'imposant une 7e fois. Après ses doublés à Houston en 2003-2004, Shanghaï en 2006-2007, et Londres 2010-2011, le Suisse rêve de soulever de nouveau ce trophée. Avec 13 participations consécutives (record à égalité avec Andre Agassi), il n'a perdu que 11 matches sur les 55 disputés dans ce tournoi des Maîtres. Pour retrouver une première place mondiale qu'il n'a plus occupée depuis octobre 2012, il devra réaliser de belles performances. Principal obstacle: Andy Murray. Le chouchou du public londonien, même s'il a perdu leurs deux duels en 2014 (Australie et Cincinnati), a battu le Suisse à 11 reprises, sur 22 matches. Malgré la découverte du Masters, le Canadien Milos Raonic sera un redoutable adversaire, comme il l'a montré en battant Federer pour la première fois en sept matches à Bercy. Dans la même position, le Japonais Kei Nishikori découvrira le Masters avec un ratio de 2 victoires et 2 défaites face au N.2 mondial. C'est donc un groupe difficile auquel Roger Federer est confronté. 

Murray et Wawrinka, la fin du tunnel

Andy Murray et Stan Wawrinka sont des outsiders, à la confiance toute relative. Revenu à un bon niveau mais pas encore à son meilleur depuis son opération du dos, Andy Murray n'a pas encore conquis de titre majeur depuis son sacre à Wimbledon en 2013. Demi-finaliste à Roland-Garros, quarts de finaliste en Australie, Wimbledon et US Open, l'Ecossais, demi-finaliste trois fois au Masters en 5 participations, a besoin d'un déclic pour passer le cap. Sa victoire dans le tournoi olympique de Londres, devant son public, avait servi de déclic en Grand Chelem. Chez lui, cela peut-il se répéter ? Demi-finaliste ici l'an dernier pour sa première participation et vainqueur de l'Open d'Australie juste après, Stan Wawrinka semblait parti pour troubler le club des quatre (Djokovic, Nadal, Federer et Murray). Son premier Masters 1000 décroché à Monte-Carlo avait renforcé cette impression. La suite s'est révélée moins encourageante. Sortie de route au 1er tour à Roland-Garros, quarts à Wimbledon et à New York, et puis une série noire d'un mois, arrêtée à Bercy. En quête de confiance avant la finale de la Coupe Davis,  le 4e mondial espère redécoller à Londres.

Trois novices et un habituel recalé

Marin Cilic, Kei Nishikori et Milos Raonic vont découvrir le Masters. L'an dernier, Stan Wawrinka était dans la même situation mais cela ne l'avait pas empêché de briller et d'y atteindre le dernier carré. Mais la découverte de ce tournoi majeur laisse parfois les joueurs fébriles. Cela pourrait être le cas pour ces trois hommes. Et dernier invité de cette épreuve: Tomas Berdych. Membre du Top 10 depuis quatre ans, il est toujours bien placé, mais jamais rarement gagnant. A son palmarès, il ne compte qu'un Masters 1000 (Bercy 2005). Pour sa cinquième présence consécutive à Londres, il espère revoir la demie, qu'il avait atteinte en 2011 (battu contre Tsonga). Plus serait illusoire. 

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze