Dimitrov, la joie après l'effort

Dimitrov, la joie après l'effort

Publié le , modifié le

Le Bulgare Grigor Dimitrov a remporté le deuxième titre de sa carrière à Acapulco au terme d'un match accroché avec le Sud-Africain Kevin Anderson. "Baby Federer" a souffert et a eu besoin de près de trois heures et de deux tie-break pour s'imposer en trois manches (7-6 (7/1), 3-6, 7/6 (7/5).

C'était décidémment la semaine des Federer. Le vrai, l'unique Roger Federer s'était imposé samedi à Dubaï. Un de ses héritiers, celui que l'on compare au maître depuis son plus jeune âge, Grigor Dimitrov a lui aussi triomphé ce week-end à Acapulco. Le Bulgare de 22 ans a dominé en trois manches le Sud-Africain Kevin Anderson. Un match intense au cours duquel "Baby Federer" a du tenir ses nerfs et compter sur son physique après un peu moins de trois heures de jeu (2h58) et un break de retard a effacé dans la troisième et dernière manche terminée dans un tie-break etouffant.

Cette semaine au Mexique, le joueur de 22 ans a confirmé ses indéniables progrès physiques, lui a qui avait déjà joué deux matches à rallonge pour se hisser jusqu'en finale : en quarts face à Ernests Gulbis (n°7 ; 4-6, 7-6[2], 7-5) et en demi-finale contre Andy Murray (n°2 ; 4-6, 7-6[5], 7-6[3]), deux membres du top 20 mondial. Cinq mois après son premier titre ATP à Stockholm, son triomphe à Acapulco devrait lui permettre d'entrer pour la première fois de sa carrière dans le Top 15.

Benoit Jourdain @BenJourd1