Juan Martin Del Potro
Le tennisman argentin Juan Martin Del Potro | AFP - MATTHEW STOCKMAN

Del Potro s'impose à Tokyo

Publié le , modifié le

Juan Martin Del Potro s'est montré dimanche à la hauteur de son rang de tête de série n°1, en remportant le tournoi ATP de Tokyo aux dépens du Canadien Milos Raonic, n°3. L'Argentin, 25 ans et septième mondial, s'est imposé 7-6(5) 7-5.

Le duel entre deux des plus gros services du circuit s'est avéré aussi serré qu'attendu avec un tie-break haletant au premier set et une seconde manche décidée sur un coup de poker de Del Potro.   Pour remporter son 3e titre de l'année, le 16e de sa carrière, le géant  argentin a dû bien servir (7 aces, contre 17 à Raonic, 73% de première balle),  très bien retourner et surtout prendre des risques.  "Quand (Raonic) sert comme cela, il faut être concentré et saisir sa chance  quand elle se présente, il faut être très agressif", a résumé le 7e joueur  mondial.

Dans le jeu décisif de la première manche, Del Potro est ainsi mené 2 à 0  après une double-faute quand il décide de monter plus souvent au filet et de  continuer à prendre des risques sur sa mise en jeu. La stratégie est payante: Raonic qui n'avait jusqu'alors perdu que six  points sur son service, craque et concède la manche après 56 minutes de jeu  (7/5). Dans le second set, les deux joueurs gagnent leur service alternativement  jusqu'à 5-5.

La tactique payante de Del Potro

C'est alors que Del Potro décide de tenter de perturber son adversaire en  se plaçant bien à l'intérieur du court sur chacun des services du 11e joueur  mondial. Pari gagnant: le droitier de Tandil mène 0-40 et finit par faire le  break. A 6-5 et son service à venir, Del Potro ne manque pas sa chance et s'impose  sur un ace. "J'ai très bien joué les deux derniers jeux du match, c'était une semaine  fantastique pour moi, j'ai joué de mieux en mieux", a souligné l'Argentin. Même s'il a échoué dans la quête d'un 6e titre, Raonic ne boudait pas son  plaisir: "Aucune raison d'être abattu: à part une double faute et quelques  points mal joués, je n'aurais pas pu faire mieux". "Je crois que je fais les choses de mieux en mieux semaine après semaine",  a estimé le Canadien de 22 ans qui, avec ce bel automne, a accru ses chances de  participer au Masters. Il est désormais 10e dans la course aux billets pour  Londres.

AFP