Yannick Noah
Yannick Noah, l'ancien capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis | MAXPPP - MARC OLLIVIER

Yannick Noah en équipe de France, l'impossible association ?

Publié le , modifié le

En critiquant l'équipe de France après sa défaite en finale de la Coupe Davis contre la Suisse, Yannick Noah a créé un petit tremblement de terre. Arnaud Clément, reconduit dans ses fonctions de capitaine par la FFT, n'a pas apprécié. Les joueurs, tous en vacances, n'ont pas dû s'en réjouir. Au-delà de la polémique, le dernier vainqueur français d'un Grand Chelem peut-il, à terme, intégrer le groupe et l'aider à remporter le Saladier d'Argent ?

Les maux des Bleus

En regrettant que les joueurs français "n'étaient pas prêts à affronter cet événement" sur Infosport +, Yannick Noah a "tiré" sur le staff et sur les joueurs, dans la préparation comme dans le déroulement de la finale. C'est comme cela que l'a perçu Arnaud Clément, le capitaine, qui l'a pris "comme une attaque" contre lui, lors d'un entretien au Parisien. Balayée par les Suisses, l'équipe de France n'est pas parvenue à renverser la montagne devant elle. Le niveau tennistique des vainqueurs n'a pas laissé le moindre espoir aux Français. Mais le forfait de Jo-Wilfried Tsonga, la performance correcte sans plus de Richard Gasquet en double, et ce sentiment que la défaite était inéluctable ont certainement contribué au sévère constat de l'ancien capitaine: "On peut perdre, bien entendu. Mais là, ils n'ont pas donné le meilleur d'eux-mêmes", a-t-il regretté sur Infosport +. Des propos dans la lignée de ceux qu'il nous avait tenus, lors d'un entretien exclusif dans le grand format "Coupe Davis, une passion française".

Vainqueur du 5e match décisif lors de la victoire en finale en 1996, Arnaud Boetsch, juste après la victoire suisse à Lille, regrettait aussi que les Français n'aient pas su se sublimer: "II manquait un peu d'âme supplémentaire" à cette équipe de France. Face aux problèmes en retour notamment de Richard Gasquet, il avait glissé: "Peut-être que Yannick nous aurait dit de nous reculer encore plus". Dans sa bouche, ce n'était pas une critique de Clément, un de ses amis, plus une réflexion sur les solutions qui aurait pu changer la face de la rencontre.

L'expérience de Yannick Noah

Bien sûr, Yannick Noah est le dernier vainqueur masculin français en Grand Chelem. Bien sûr, il a gagné la Coupe Davis en tant que capitaine en 1991 et 1996, et de la Fed Cup en 1997. Mais il est surtout connu pour ses mots, sa capacité à sublimer un groupe. C'est pour cela qu'en 1996, le PSG avait fait appel à lui pour préparer la finale de la Coupe des vainqueurs de Coupe, remportée par les Parisiens aux dépens du Rapid de Vienne. C'est pour cela aussi qu'Amélie Mauresmo avait fait appel à lui en 2005. D'ailleurs, Arnaud Clément s'était servi d'un sms envoyé par Noah, en avril dernier, alors que la France était menée (2-0) par l'Allemagne, pour remobiliser ses troupes. Dans le passé, Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga ont eu des discussions avec lui. Cela peut-il aboutir à un travail commun dans le cadre de la Coupe Davis ?

Une entente à (re) construire

Avec cette sortie médiatique, Yannick Noah a sans doute heurté Arnaud Clément, mais aussi les joueurs. Reconduit dans ses fonctions par la FFT, le capitaine a avoué dans Le Parisien que "dans l'immédiat, j'ai du mal à envisager de faire appel à lui", et que "je lui dirai plus tard ce que j'en pense". Les liens ne sont sans doute pas coupés, juste distendus. Mais quelle fonction pourrait occuper Yannick Noah au sein d'un staff qui, pour la plupart, était déjà le sien dans les années 90 ? Avec son charisme, son aura, son passé, il pourrait apporter beaucoup, mais aussi faire de l'ombre au capitaine actuel. Pire encore, il pourrait parasiter le message de Clément, voire le fonctionnement global du groupe. Et l'ancien vainqueur de la Coupe Davis peut-il se contenter d'un rôle de "préparateur mental" ?

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze