Yannick Noah
Yannick Noah de retour en Bleu. | PHOTOPQR/LE PARISIEN

Un ticket Noah-Pioline pour évincer Clément en Coupe Davis ?

Publié le , modifié le

Selon France Info, la Fédération Française de Tennis aurait demandé à Yannick Noah de reprendre le capitanat de l'équipe de France en Coupe Davis. Ce dernier, qui serait alors épaulé par Cédric Pioline, aurait accepté. Arnaud Clément, lâché par certains joueurs, vit-il ses dernières heures à la tête des Bleus ? La FFT a annoncé dans la foulée qu'elle livrerait sa décision après l'US Open.

Ça s'agite dans les coulisses de l'équipe de France. Depuis quelques jours, les rumeurs de départ d'Arnaud Clément, dont le contrat court pourtant jusqu'à la fin 2016, bruissaient dans les couloirs. Chaque acteur, plus ou moins majeur, y allait de son commentaire mais, dans l'adversité, le capitaine continuait de tenir la barre. Mais il semblerait donc bien que la FFT ait décidé de mettre un terme prématuré à sa collaboration avec l'Aixois. Les signes avant-coureurs d'une telle mise à pied remontent au début de l'US Open où Clément a dû revenir en urgence en France après avoir appris qu'un audit sur le mode de fonctionnement de l'équipe de France de Coupe Davis avait été commandité par Gilbert Ysern, le directeur de la FFT. 

Les explications de François Brabant :

La dernière défaite en quart de finale face à la Grande-Bretagne aurait donc laissé plus de traces que prévu. Surtout qu'elle faisait suite à la tant décriée finale de Lille contre la Suisse où le "managing" de Clément avait été très sévèrement remis en question. Devant la grogne grandissante, symbolisée notamment par Jean-Paul Loth ou Henri Leconte qui regrettaient que trop de pouvoirs étaient laissés aux joueurs, la Fédération aurait donc décidé de rappeler Yannick Noah. Une formule qui a fait ses preuves. Mais qui interpelle aussi dans la mesure où entre le chanteur et les Bleus ont souvent joué au chat et à la souris ces derniers mois. Noah s'était ainsi positionné après la débâcle lilloise en affirmant notamment que "si les cinq joueurs m'appellent j'y vais" avant de se rétracter quelques jours après. 

Tsonga et Gasquet, les frondeurs ? 

Sous le capitanat du vainqueur de Roland-Garros, les Bleus ont signé leurs belles heures en Coupe Davis, une première fois en 1991, une seconde en 1996, alors pourquoi la magie n'opérerait-elle pas encore une fois ? Toujours selon France Info, Yannick Noah aurait accepté de relever ce défi mais, ce coup-ci, il ne serait pas seul aux commandes puisque Cédric Pioline serait également de l'aventure. Avec quel rôle ? Si ces informations restent encore floues, et surtout à vérifier, elles tendraient à prouver la motion de défiance engagée par certains joueurs, Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet, pour mettre un terme à la mission d'Arnaud Clément. De leur côté, Monfils, Mahut, Benneteau, Simon, Herbert et Chardy soutiendraient toujours le capitaine en place.

Interrogé par RMC, Julien Benneteau s'est dit étonné par cette annonce. "Une équipe, ce n’est pas que deux joueurs et je serais très surpris que le système fédéral soit moins fort que le poids de deux joueurs", a notamment déclaré le Bressan. "Le groupe France, c’est sept, voire huit joueurs sur une campagne de Coupe Davis". Bref, le bras de fer est engagé mais, quoiqu'il arrive, le dernier mot appartiendra à la Fédération. Cette dernière a réagi en annonçant qu'elle trancherait après l'US Open. Son bureau fédéral se réunira lundi pour écouter les conclusions de cette  analyse, menée par le directeur technique national Arnaud Di Pasquale et le directeur général Gilbert Ysern, et rendre éventuellement une décision. La Fédération indique qu'elle a entendu "d'anciens joueurs et capitaines",  sans nommer Yannick Noah ni aucune autre personnalité.

Les précisions de Pioline

Cédric Pioline, finaliste de l'US Open en 1993 et de Wimbledon en 1997, a  confirmé dans la soirée avoir été contacté. "On ne va pas cacher qu'il y a des discussions en cours avec la Fédération  française de tennis (FFT). Pour l'instant, absolument rien n'a été décidé, il y  a un capitaine qui est en place", a expliqué l'ancien N.5 mondial. En revanche, Pioline, 46 ans, a démenti l'information selon laquelle  Yannick Noah, dernier Français vainqueur d'un titre du Grand Chelem (Roland  Garros 1983) et ancien capitaine de l'équipe de France, avait accepté le poste  de capitaine. "C'est une information inexacte (...), il y a eu des discussions (...)  (Noah) n'a rien accepté, il n'a pas de conditions à poser, il y a un  fonctionnement à poser", a-t-il expliqué.

Julien Lamotte